Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'heure de l'héritage

Charlotte Link

Charlotte Link

L’histoire :

Allemagne, fin des années 70. Alexandra, la petite fille de Félicia, hérite de la position de sa grand-mère au sein de l’entreprise WOLF LAVERGNE, au côté de Dan, le fils de Peter Liliencrone.

Elle n’y connait rien à la gestion mais, comme sa grand-mère, Alex va jouer l’avenir de son entreprise sur une opération, qui sera quitte ou double.

Comme Félicia, elle va devoir faire ses preuves. Comment va se finir cette saga trépidante ?

 

Mon avis :

3ème et dernier tome de la saga commencée au début du 20ème siècle avec Félicia et qui va se terminer en 1994 avec Alex, sa petite-fille. J’ai été littéralement emportée par cette saga familiale composée de personnages féminins forts.

Dans ce troisième tome qui clôture les aventures de cette famille hors du commun, des destins vont se jouer et des personnages se révéler, pour notre plus grand bonheur.

Certains personnages ont été trop effacés dans le second tome et peuvent enfin se découvrir dans cette fin. Je pense tout particulièrement à  Sigrid, l’une des filles de Suzanne, la benjamine de Félicia. Son destin sera magnifique et émouvant à lire.

Concernant Alexandra, elle se révèlera la digne héritière de Félicia mais avec ce côté peut-être moins froid que sa grand-mère.

Que dire de Félicia ? Elle retrouvera encore une fois Maksim mais j’ai été contente de voir qu’elle arrivait enfin à voir la vérité le concernant, ce qu’elle n’a jamais osé s’avouer véritablement durant sa vie entière.

Ce dernier volet est très important pour l’histoire mais aussi très émouvant à lire. Les années 80 et la chute du mur de Berlin, permettant ainsi la réunification de l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest, sont un tournant décisif dans la vie des allemands.

Des familles ont pu se retrouver, se reconstruire après toutes ces années de malheur.

La famille de Félicia aura tenu, contre vents et marées, grâce à cette femme. Grâce à sa volonté de fer, sa famille sera restée unie, malgré tout ce qui a pu arriver.

Charlotte Link conclut avec brio sa trilogie allemande. Ses personnages féminins sont émouvants et justes, des portraits de femmes du quotidien, des femmes comme vous et moi.

Mais ces femmes, que la vie a fait souffrir plus que de raison, ont tenu bon et ont avancé, coûte que coûte. J’aime lire Charlotte Link pour cette raison entre autre, pour ces femmes, ces battantes.

L’auteure rend un hommage vibrant à ces femmes que j’admire énormément et avec qui j’ai ri, j’ai eu peur mais aussi pleuré.

 

Un dernier tome exceptionnel pour une trilogie sublime et très bien écrite.

 

Marjorie