Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La reine de la baltique

Viveca Sten

Viveca Sten

L’histoire :

Le corps d’un homme est rejeté sur une plage sur l’île de Sandhamn. Pour l’Inspecteur Thomas Andreasson, tout porte à croire qu’il s’agit d’une simple noyade. Accident ou suicide, telle est la question.

Quelques jours plus tard, c’est le corps de la cousine du mort qui est retrouvé dans une chambre d’une pension située sur l’ile. Existe-t-il un lien entre ces deux morts ?

Thomas, aidé par sa meilleure amie Nora Linde, va enquêter pour démêler le vrai du faux.

 

Mon avis :

Avec Viveca Sten, nous n’avons rien fait dans l’ordre. En effet, nous avons commencé par son 3ème roman. Ravies de notre découverte, nous avons entrepris de découvrir ses romans précédents.

La reine de la baltique est le tout premier roman de Viveca Sten, par lequel nous faisons donc officiellement connaissance avec Thomas et Nora.

Thomas, la quarantaine meurtrie par la mort tragique de sa fille et son divorce, doit enquêter sur un corps rejeté par la mer, laissant penser à un accident ou un suicide. Le travail le maintient dans un état d’occupation permanente qui l’empêche de penser à sa vie actuelle.

De son côté, Nora est en vacances sur l’île avec son mari et ses deux garçons. Une proposition d’évolution professionnelle lui est offerte mais cela va semer le chaos dans son couple quelque peu fragile, du fait principalement de la personnalité particulière de son mari.

Les intuitions et idées de Nora ont toujours été utiles à Thomas par le passé et cette enquête ne va nullement changer leurs habitudes.

Pour un premier roman policier, Viveca Sten a réussi à créer un duo très attachant sur fond de lieu paradisiaque, les descriptions des paysages n’étant pas sans rappeler celles effectuées par Camilla Läckberg dans ses propres romans. On s’y croirait presque.

Tout comme sa compatriote, Viveca Sten prend le parti de mélanger passé et présent pour tisser son intrigue, ce qui est du plus bel effet. Après tout, ne dit-on pas que le passé influence l’avenir et le futur ?

Pour un premier roman policier, le résultat est très satisfaisant et positif. Certains diront que son style d’écriture peut paraître simpliste et moins travaillé que des romanciers comme Mankell ou Läckberg. J’ai même lu des personnes se demandant si elle n’était pas « payée » par les agences de tourisme pour autant décrire l’île de Sandhamn.

Le premier roman de tout écrivain peut donner cette impression de simplicité dans l’écriture. Néanmoins, je trouve son écriture soignée et recherchée, son intrigue poussée et bien imaginée, sans oublier une justesse dans ses propos et des narrations bien choisies.

Quant à ses descriptions des paysages, il faut rappeler que Viveca Sten connait cette région depuis des années et a un amour fou pour ce coin. Tout comme Bussi adore écrire sur sa région, ou encore Läckberg et sa partie favorite de la Suède, l’auteure nous emmène en ballade dans des endroits magiques, qui ne peuvent que nous faire rêver.

A mon sens, et comme nous l’avons déjà écrit en commentant Les Nuits de la Saint Jean, Viveca Sten a sa place dans le club très fermé des écrivains nordiques à suivre et dont le succès ne peut que s’affirmer au fil de leurs écrits.

 

Marjorie