Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le piège de la belle au bois dormant

Mary Higgins Clark et Alafair Burke

Mary Higgins Clark et Alafair Burke

L’histoire :

 

Il y a 15 ans, Casey Carter était reconnue coupable du meurtre de son fiancé Hunter Raleigh. A sa sortie de prison, Carter, qui n’a jamais cessé de clamer son innocence, décide de solliciter Laurie et son émission « suspicion », pour lever le voile sur sa condamnation et découvrir le vrai coupable.

 

Tout semble accuser Casey. Contre toute attente, Laurie semble penser que toute la lumière n’a pas été faite sur l’affaire et décide de faire de cette histoire le prochain sujet de son émission.

 

Mon avis :

 

Après l’Affaire Cendrillon et La Mariée était en blanc, Mary Higgins Clark et Alafair Burke reviennent avec leur 3ème roman commun, le Piège de la Belle au Bois Dormant. Acheté vendredi, fini samedi, ce nouveau livre ne fait que confirmer le bon accord littéraire trouvé entre ces deux romancières.

 

Imaginez-vous apprendre un jour que vous êtes reconnue coupable de meurtre et condamnée à 15 ans de prison. Vous ne cessez de clamer votre innocence mais, même votre famille vous croit coupable.

 

C’est ce que vit Casey Carter et c’est pour cette raison qu’à sa sortie de prison, elle décide de tout faire pour prouver son innocence et décide ainsi de contacter Laurie Moran, par le biais d’amis communs.

 

L'histoire risque d'être compliquée en raison de la personnalité du père de la victime, qui va s'obstiner à lui mettre des bâtons dans les roues.

 

J’ai été, comme toujours, emportée par la lecture et j’ai retrouvé avec plaisir nos personnages. Que ce soit Grace, Jerry ou encore Alex, sans oublier Léo, tout ce petit monde qui gravite autour de Laurie est attachant et sympathique.

 

Je suis une fan absolue de l’écriture de Mary Higgins Clark et je dévore tous ses romans.

 

Celui-ci, même écrit conjointement avec Alafair Burke, ne fait nullement exception à la règle.

 

Au fil des chapitres, on se forge une idée de l’identité du tueur, pour finalement avoir des doutes, se dire que oui, enfin, on sait qui c’est mais non, le tueur n’est pas celui que l’on croit.

 

Un suspens qui nous tient en haleine jusqu’aux dernières pages. Une multitude de pistes faussant notre jugement de la possible vérité.

 

Pour résumer en quelques mots, je dirai que ce troisième opus du duo Higgins Clark/Burke confirme qu’elles ont trouvé le bon équilibre littéraire pour leur association. Elles sont talentueuses, elles écrivent très bien et chaque histoire est prenante.

 

Vivement la prochaine enquête.

 

Marjorie