Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nymphéas noirs

Michel Bussi

Michel Bussi

L’histoire :

Il était une fois un petit village bucolique appelé Giverny, fief du célèbre Claude Monet, bordant l’Epte et sentant bon le calme. Jusqu’au jour où un corps est retrouvé au bord du ru. Il s’agit de Jérôme Morvan et il semble avoir été tué.

Fraîchement muté en Normandie, l’inspecteur Sérénac se retrouve embarqué dans une histoire où faux semblants et mensonges cohabitent.

3 femmes semblent mener la danse et être étroitement liées : une gamine de 11 ans, douée pour la peinture, l’institutrice, victime de sa beauté, et une vieille femme qui voit tout et entend tout, mais que l’on ne voit pas.

Quand le calme d’un village cache le mal à l’état brut…..

 

Mon avis :

Me revoilà dans l’univers Bussi avec ce roman brillant que j’ai dévoré. J’adore me balader en Normandie, en compagnie de cet auteur, qui connait si bien cette région où moi-même je vis.

Pour tout dire, j’avais même envisagé d’acheter à Giverny mais, vu l’influence de touristes, nous avons préféré acheter dans un petit village avoisinant. Lire Bussi en Normandie, c’est comme si je partais à vélo un samedi matin.

Ce livre est une narration effectuée par la vieille femme qui voit tout, en haut de sa tour, mais que personne ne semble voir. Au petit matin, un corps est découvert, celui de Jérôme Morvan, médecin volage et très sûr de lui. Sur son corps, on trouve une carte postale fêtant l’anniversaire d’un enfant.

L’inspecteur Sérénac est dépêché sur place. Sa tâche se complique quand il croise le chemin de Stéphanie, l’institutrice du village, dont il va tomber instantanément sous le charme, allant jusqu’à donner l’impression de fausser son jugement.

Le problème de Stéphanie est son mari, Jacques, ultra jaloux et possessif. Cela pourrait-il l’avoir poussé au meurtre ???

Dans le même temps, Fanette, jeune fille de 11 ans dont le début de vie ne semble pas facile, fait la connaissance de James, un vieil américain qui va la pousser à exploiter son don inné pour la peinture et lui prodiguer moults conseils, donnant ainsi une bouffée de joie dans la vie de cette petite fille.

L’enquête semble s’orienter sur 3 pistes possibles : les femmes, les tableaux et les enfants. Grâce à Silvio, adjoint méticuleux de Sérénac, l’enquête va progresser doucement mais sûrement et permettre de mettre les policiers sur de bonnes pistes.

L’histoire vous prend aux tripes, elle vous rend addict, elle est méticuleuse et très bien construite.

Jusqu’au bout, il est difficile d’avoir une idée précise de l’envers du décor. Nous suivons le rythme de l’enquête mais sans avoir d’idée précise de la solution, de la vérité.

Comme toujours avec Michel Bussi, nous sommes transportés à son gré, nous voguons d’une hypothèse à une autre, d’une idée à une autre. Nous nous attachons aux personnages, comme Fanette et son ami Paul, tellement amoureux l’un de l’autre à 11 ans. Ou encore Stéphanie, si triste dans cette vie qu’elle ne vit pas finalement, tellement à rêver d’une nouvelle vie qu’elle ne peut que rêver.

Ces portraits de femme, à différents stades de vie, sont fascinants. Chacune a souffert ou souffre, leurs vies ne sont pas ce qu’elles voulaient, mais elles demeurent fortes et sont admirables.

Il est toujours un peu difficile, quand on a adoré un roman, de trouver les mots justes pour vous donner envie de le lire ou de savoir dire le minimum sans spoiler. Michel Bussi n’est plus à présenter tant son talent est reconnu par-delà nos frontières.

Alors je dirai ceci. Nymphéas noirs est un roman policier sur fond d’intrigues, de mensonges et de faux semblants. Rien n’est ce qu’il paraît, comme un jeu de miroirs déformants. Sa lecture vous scotchera sur place. Les personnages de femmes sont sublimes. Les lieux le sont tout autant et il vous faudra atteindre les toutes dernières pages pour connaître la vérité.

Très bonne lecture à vous.

 

Marjorie

Sylphideland 03/09/2017 13:48

Faut trop que je le liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiise !!!!!!! (ouaip, commentaire hyper constructif !)

KalouMarjojo 03/09/2017 14:46

Merkiiii coupine, je suis persuadée que tu vas le dévorer