Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les vampires de Chicago (tome 3) - mordre n'est pas jouer

Chloé Neill

Chloé Neill

L’histoire :

 

Gabriel Keene est en ville. Le mâle Alpha des métamorphes s’est déplacé en personne pour rencontrer Ethan Sullivan et sa sentinelle : Merit.

 

La sentinelle a la charge de protéger l’alpha dans le cadre de l’organisation d’une convention où le thème sera de savoir si les meutes restent ou partent dans leur fief à Aurora.

 

Qui peut en vouloir à Gabriel ? Merit va devoir mener l’enquête.

 

Mon avis :

 

Que dire de plus que ce que j’ai écrit dans mon précédent billet ?

 

J’ai enchaîné le tome 3 après avoir à peine fini le 2. J’ai jamais été aussi accro à une série. J’adore, j’aime, je suis accro, je ne peux m’en passer.

 

Ce tome 3 commence avec l’arrivée de Gabriel Keene, alpha des métamorphes, qui prépare l’organisation d ‘une convention afin que les meutes puissent décider si elles souhaitent rester dans leur ville d’habitation, la guerre couvant dans le monde entre humains et non humains.

 

Meritt va réussir à attirer l’attention de Gabriel, ce qui ne m'étonne nullement, qui va la charger d’assurer sa protection, au grand plaisir d’Ethan. Mais rien ne va bien sûr se passer comme prévu.

 

C’est normal, c’est une série. Cela serait trop facile si tout se déroulait sans souci franchement. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais il faut des rebondissements pour nous faire vibrer.

 

Et je vibre… Je suis incapable de laisser ma série pour le moment. Je vais même commencer le tome 4 juste après avoir fini de taper ma chronique.

 

J’ai envie de vous convaincre de les lire car, en vrai fan, j’ai envie que pleins de personnes lisent cette auteure mais je ne dirai que quelques choses.

 

Cette série donne le sourire. Il y a beaucoup d’humour dans les échanges entre les personnages, Merit étant un bout de nana au caractère trempé.

 

L’histoire d’amour naissante entre Ethan et Merit nous fait rêver dans le sens où elle est profonde et pleine d’une tendresse qui fait rêver toutes les femmes (oui oui reconnaissez-le, je le sais…).

 

En bref, c’est un très bon moment de lecture, pour une histoire qui nous prend et ne nous lâche plus. Une plume très agréable à lire et un style ni lourd ni vulgaire.

 

Juste une histoire pour se changer les idées, oublier les soucis du quotidien et rêver en lisant.

 

Bonne lecture les accros et à bientôt pour le tome 4.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Les vampires de Chicago (tome 2) - petites morsures entre amis

Chloé Neill

Chloé Neill

L’histoire :

 

Merit, sentinelle de la maison cadogan, continue son apprentissage et apprendre les éléments de sa nouvelle vie de vampire.

 

Cohabiter avec Ethan, son maître, n’est pas non plus de tout repos. Mais il y a plus important. En effet, une rumeur semble prendre de l’ampleur : des vampires organiseraient des raves, des fêtes pendant lesquelles des vampires boivent du sang humain directement sur des personnes donnant leur accord.

 

De plus, Ethan demande à Merit de l’aider à améliorer ses relations entre lui et les humains, afin de faciliter les échanges et aplanir la situation actuelle.

 

Merit, comme toujours, va faire des étincelles.

 

Mon avis :

 

Après avoir découvert, par un pur hasard, le tome 1, chroniqué sur ce blog ici : http://labibliogirly.over-blog.com/2016/07/les-vampires-de-chicago-tome-1.html , j’étais restée sur ma faim, tant la lecture de ce tome m’avait enchanté.

 

Sortant de ma période lecture sombre, j’ai voulu de la légèreté et je me suis lancée dans le tome 2, que j’ai dévoré en peu de jours.

 

Ce tome confirme ma première impression : j’adooooooooore Les Vampire de Chicago.

 

Nous retrouvons Merit dans sa nouvelle position de Sentinelle, partagée entre sa nouvelle personnalité de vampire et les restes de sa personnalité humaine. La présence continuelle d’Ethan, son maitre, ne fait rien pour arranger les choses.

 

J’avais laissé Merit en pleine période de « drague intensive » avec Morgan et j’en étais enchantée. Quelle ne fut pas ma joie quand je le vis revenir dans ce tome… Toujours aussi canon d’ailleurs, enfin dans l’imagination que je me fais de ce personnage.

 

Certains aspects de cette série me font vraiment penser à un savant mélange de Mortal instrument et Twilight.

 

Je sais qu’en lisant ceci, certaines personnes vont, soit se reconnaitre, soit se moquer gentiment, mais j’ai l’impression de retomber en adolescence quand je craquais sur les boys band et que je rêvais qu’ils me disaient, à moi et rien qu’à moi, toutes ses paroles magnifiques qui nous faisaient croire à toutes que nous étions exceptionnelles.

 

Ben là, c’est la même chose. La façon dont l’auteure a mis en place la relation très forte qui lie Ethan à Merit me fait « rêver ». Dans un sens, elle me permet de me plonger dans un monde quelque peu imaginaire, qui me fait rêver à une forme de romantisme moderne, qui me fait oublier les responsabilités, les problèmes et le temps glacial de ces derniers jours.

 

Bon, je vous rassure, je ne suis pas en mode in love d’un vampire imaginaire. Je me fais l’effet de ces femmes qui ne disent à personne qu’elles adorent lire Barbara Cartland… Vous voyez ce que je veux dire bien sûr… Rassurez-vous, ce sera notre secret amies lectrices.

 

L’auteure écrit tellement bien que je me suis fait une image de chaque personnage, que je me suis immergée à fond dans son histoire et vit tout ce que vit Merit. Quand je lis les tomes de cette série, je suis à fond dedans et je suis bien.

 

J’aime cette lecture car elle me permet de m’évader dans un monde irréel mais qui me donne le sourire, me fait beaucoup rire et me donne envie de ne pas laisser mon livre pour savoir comment tout cela va finir.

 

Il n’y a pas de sexe à outrance, au contraire beaucoup de respect. De l’humour à gogo, des personnages en or que j’adore et une histoire qui me tient en haleine.

 

Bon, vous l’aurez compris, je suis fan. Et pourtant ce ne fut pas facile car je ne suis vraiment pas une lectrice de ce type de roman, mais là je me suis laissée emporter.

 

En résumé, vous trouverez le tome 3 chroniqué juste après car oui, je l’avoue, j’ai enchainé le tome 3 après avoir fini le 2 et je pense d’ailleurs que je vais commencer le 4.

 

Bonne lecture les accros

 

Marjorie

Voir les commentaires

La révélation de Noël

La révélation de Noël

L’histoire :

 

Emily Radley, sœur de Charlotte Pitt, reçoit une lettre de son beau-frère lui annonçant que sa tante, Susannah, est gravement malade et va bientôt mourir. Pour ne pas rester seule durant son dernier noël, Emily décide de la rejoindre en Irlande.

 

Sur place, elle va refaire connaissance avec cette tante qu’elle n’a plus vu depuis très longtemps, ayant été brouillée avec le reste de sa famille le jour où elle décida d’épouser un irlandais.

 

Arrivée sur place, elle se rend compte qu’un secret gangrène le village et, à la demande voilée de sa tante, elle décide de trouver la vérité.

 

Mon avis :

 

Nouveau conte de noël que je lis dans le cadre de mon Cold Winter Challenge et j’ai adoré, comme toujours quand je lis Anne Perry.

 

Nous partons en Irlande, en pleine tempête, au chevet de Susannah, la tante d’Emily et Charlotte, la sœur de leur père, qui fut rejetée par sa famille le jour où elle épousa un irlandais catholique et partit vivre avec lui.

 

Malade, elle demande la présence de Charlotte à ses côtés, pour le motif de trouver la solution d’un mystère qui empoisonne le village entier.

 

Anne Perry, comme toujours, décortique et analyse l’âme humaine au temps de l’Angleterre victorienne. Elle nous entraîne au cœur du mystère et du mensonge.

 

Comment un mensonge peut gangréner tout un groupe de personne ?

 

Comme toujours, l’auteure nous délivre un conte de noël de toute beauté, frappant de vérité et écrit d’une main de maître. Sa plume est exquise et agréable à lire.

 

Pour être un conte de noël, il faut une belle fin bien sur, et nous l’avons en un sens.

 

J’ai adoré ce conte, qui fait chaud au cœur car il nous prouve que l’être humain peut tout surpasser et pardonner.

 

Bonne lecture à tous et de belles fêtes de fin d’année

 

Marjorie

Voir les commentaires

La disparue de Noël

Anne Perry

Anne Perry

L’histoire :

 

Coupable !!!! Tel est le verdict rendu à l’encontre d’Isobel Alvie, par « ses amis » suite au suicide d’une jeune veuve après une remarque sous le coup de la jalousie à son encontre.

 

Pour se racheter, tel que cela fut décidé par les personnes réunies chez Omegus Jones, Isobel va devoir aller annoncer en personne à la mère d’Isobel, que sa fille s’est suicidée, semble-t-il par sa faute.

 

Pour entreprendre ce lourd voyage, qui ne sera pas sans conséquence, Isobel peut compter sur sa seule amie, Lady Vespasia.

 

Mais tout le monde peut cacher des secrets, enfouis au plus profond de notre être.

 

Gwendolyn en cachait-elle un sous son vernis de perfection ?

 

Mon avis :

 

Nouveau livre sur ma liste du Cold Winter Challenge pour ce conte de Noël de l’excellente Anne Perry. Cette auteure maitrise à la perfection les codes de l’Angleterre victorienne.

 

Anne Perry est surtout connue pour ses deux personnages de policier, dont Thomas Pitt, que nous retrouvons dans beaucoup de romans de l’auteure. Mais elle a également écrit une série de contes de noël.

 

Dans ce dernier, plusieurs personnes sont réunies chez Omegus Jones pour un week end d’avant noël. Les tensions sont palpables, poussant à des échanges houleux, le ton montant, jusqu’au moment ultime où la parole de trop fuse.

 

Isobel va regretter cette parole, car le lendemain sa « victime » est retrouvée morte, suicide.

 

A la suite d’un « procès », Isobel est déclarée coupable et va mener sa pénitence jusqu’au bout.

 

Anne Perry décortique, pour notre plus grand plaisir, les diktats de l’Angleterre victorienne et met en scène une forme de procès de la grande bourgeoisie, mettant en avant l’hypocrisie ambiante et l’importance du paraître.

 

Isobel est obligée de se remettre en question et de se rendre que tout le monde cache des secrets au plus profond de leur être. C’est une bonne étude psychologique, à une époque où, déjà, tout se joue sur une simple réputation.

 

Mais ce conte met aussi en avant le côté humain qui peut entrer en ligne de compte dans une amitié, comme celle existant finalement entre Isobel et Lady Vespasia, seule personne qui va aider notre coupable désignée, dont le seul vrai crime est d'être un être humain, avec ses défauts. Mais, elle aussi, a ses secrets et souhaite s’amender.

 

En résumé, ce conte de noël est une étude de l’âme humaine, de ses déviances et de ses bons côtés.

 

Bonne lecture

 

Marjorie

Voir les commentaires

Terreur

Dan Simmons

Dan Simmons

L’histoire :

 

Nous sommes au milieu du 19ème siècle. Le Terror et l’Erebus, deux navires de l’amirauté anglaise partent, sous le commandement de Sir John FRANKLIN, tenter de découvrir un passage vers le nord dans les eaux glacés de l’Arctique. A leur bord, 129 hommes d’équipage, tout grade confondu.

 

Mais rien ne se passe comme prévu et l’Erebus se retrouve pris dans les glaces. Sir Flanklin, aidé de son second, le Capitaine CROZIER, vont tenter de trouver une solution au problème qui survient.

 

L’hiver arrive, et avec lui, une longue période de nuit qui peut faire plier aussi les hommes que le métal.

 

Mon avis :

 

Dans le cadre du Cold Winter Challenge, Terreur fut ma seconde lecture. Gros pavé de plus de 700 pages en poche, j’ai tenté l’aventure, ayant adoré ma découverte de Drood, autre pavé de cet auteur de génie qu’est Dan Simmons.

 

Il est important de préciser que cette histoire est réelle. L’expédition Franklin a quitté l’Angleterre en 1845, avec un total de 128 hommes d’équipage. Son but était de découvrir un passage dans le nord-ouest de l’Arctique, qui aurait permis à l’Angleterre d’assoir sa domination sur les mers.

 

L’Erebus fut pris par les glaces peu de temps après son départ, ainsi que le Terror. Personne ne reviendra….

 

L’auteur nous invite à nous immerger, au plus près, de ces hommes courageux de l’époque, sans qui la découverte de nouveaux territoires n’auraient pas été possibles.

 

Il nous invite à découvrir le courage sans faille de ses hommes, souvent très jeunes, qui partaient plusieurs années en mer, sans savoir s’ils reviendraient un jour.

 

Ce livre est émouvant et, par certains moments, très difficile à lire. On ne peut rester insensible devant la description de certains décès, de ces hommes qui ont réellement existés.

 

Bien entendu, Dan Simmons ne serait pas Dan Simmons s’il ne nous inventait pas un monstre dévoreur de chair humaine (CF Drood et son monstre), ce qui permet de donner un côté d’autant plus mélodramatique à l’histoire, mais ne lui faisant pas perdre son cachet.

 

On se prend de passion pour Crozier, et son addiction à la solitude, au Lieutenant Little et sa jeunesse rafraichissante, au Docteur Goodsir et son envie de tout révolutionner pour protéger les hommes.

 

On frémit devant les débuts de mutinerie, on imagine la vie à cette époque et les dangers qu’elle recelait.

 

On pleure à chaque enterrement, en se rappelant que nous sommes, au final, peu de choses et on ne peut que frémir en se disant que ces hommes, qui ne sont jamais revenus, sont morts loin de chez eux et de leurs siens.

 

J’avoue avoir dû, par certains moments, stopper ma lecture tant l’émotion me submergeait.

 

Mais cette lecture fut enrichissante. Comme toujours, Dan Simmons s’est très bien documenté, au point que j’ai presque pu sentir l’odeur des biscuits cuisinés au coin du poêle ou encore l’odeur du charbon, chargé de chauffer le navire.

 

J’ai cru sentir la morsure du froid sur mon visage ou ressentir la peur de ces hommes, sachant leur dernière heure arrivée.

 

Ce livre est vraiment épais et peu facile à lire. La plume envoutante de Dan Simmons, alliée à une histoire vraie et bouleversante, nous transporte et nous ravit le cœur.

 

Terreur est plus qu’une histoire de découverte, de voyage et de glace. C’est une histoire d’hommes, précurseurs pour leur époque, qui ont donné leur vie pour les générations futures et qui, grâce à des auteurs comme Dan Simmons, ne voient pas leur nom resté anonyme car, ils méritent qu’on se souvienne d’eux.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le puit des mémoires - la traque (tome 1)

Gabriel Katz

Gabriel Katz

L'histoire:

 

3 hommes se réveillent sur une route, dans les décombres d'un chariot, au bord d'un précipice. Plusieurs morts les entourent, dont des soldats. Que font-ils là? Qui sont-ils? Et pourquoi étaient-ils escortés par des soldats?

 

Toutes ces questions demeurent sans réponse car ces hommes ne se souviennent de rien. Leur mémoire est comme effacée.

 

Va commencer une course contre la montre car de mystérieux guerriers semblent être sur leurs traces.

 

Mon avis:

 

Seconde plongée dans l'univers Gabriel Katz, après Aeternia. Je suis sous le charme.

 

Beaucoup de lecteurs m'ont conseillé cette trilogie et je suis plus qu'heureuse de les avoir écoutés.

 

La traque est encore mieux qu'Aeternia. J'ai hâte de pouvoir lire les deux autres tomes, juste pour savoir si mon avis restera le même.

 

L'histoire débute par le réveil quelque peu cahotique de nos trois "héros" qui découvrent leur absence de mémoire, comme si elle avait tout simplement été supprimée.

 

Ils ressentent des émotions, comme si des brides de souvenirs tentaient de se frayer un chemin dans le labyrinthe de leurs cerveaux. Non seulement, ils tentent de se rappeler qui ils sont mais, en plus, ils se découvrent poursuivis par d'étranges soldats dirigés par un homme surnommé l'Albinos.

 

Pour ce premier tome de sa trilogie Le Puit des Mémoires, Gabriel Katz frappe fort. Le rythme est très soutenu et l'histoire intense. On se prend au jeu dès les premières pages.

 

Qui sont ces hommes et pourquoi ont-il perdu la mémoire? Nous mourons d'envie de savoir la vérité, alors nous dévorons les pages, les unes après les autres.

 

Fan de la plume de Gabriel Katz pour Aeternia, je réitère mon plaisir de le lire avec ce premier roman de la trilogie. Les personnages sont très touchants et laissent parfaitement transparaître leurs émotions.

 

L'idée d'hommes traqués, dont la mémoire a été effacée, m'a pris au piège de la lecture, me poussant à dévorer les mots et faire défiler les pages. Je n'attends plus que la suite désormais.

 

Aeternia m'a permis de découvrir cet auteur français de talent. Le Puit des Mémoire me confirme, non seulement son talent, mais également ma passion naissante pour Gabriel Katz.

 

La plume est incroyable. Son imagination est ultra développée. L'histoire est prenante et l'intrigue se positionne en douceur, laissant ce qu'il faut pour nous appâter, nous laissant sur notre faim à la toute dernière page.

 

En résumé, je remercie tout ceux qui m'ont permis de découvrir Gabriel Katz, et plus particulièrement cette trilogie. La traque est un très bon roman que je conseille vivement aux fans du genre.

 

Très bonne lecture à tous.

 

Marjorie

Voir les commentaires

La légende des templiers - le trône (tome 3)

Paul Christopher

Paul Christopher

L'histoire:

 

Peter Holliday est toujours sur la piste des templiers et ce, depuis qu'il a hérité d'une épée découverte en Allemagne par son oncle. Une discussion anodine le met sur la piste de la famille de Jean de Saint-Clair, l'un des rares Templiers ayant survécu à la purge meurtrière.

 

Ses recherches vont le mener de la France au Canada, en passant par l'Italie et l'Angleterre. Mais notre héros va devoir faire attention à lui, sa vie semblant encore une fois en danger.

 

Quels secrets recèlent ses découvertes.

 

Mon avis:

 

3ème tome des aventures de Doc Holliday dans sa recherche sur l'histoire de l'épée reçue en héritage dans le premier tome.

 

Ce nouveau volet le met sur la piste de la famille du chevalier de Saint Clerc qui, semble-t-il, aurait croisé le chemin d'une pure relique liée au Christ. Sa recherche va lui faire rencontrer une énigmatique nonne, Meg, qui semble faire la même recherche que lui.

 

Sa quête a pour but de retrouver un coffret détenant des reliques liées au Seigneur, comme le suaire et le Grâal.

 

Comme toujours, rien ne va se passer simplement pour notre héros dans ce troisième volet qui voit être mis en avant Doc et sa vie. Peggy et son mari ne font qu'une petite incursion dans ce nouveau roman.

 

Ce tome 3 est aussi passionnant que les deux premiers, le rythme toujours autant soutenu. Aucun temps mort, aucun ennui, de l'histoire à n'en plus finir.

 

Que demander de plus?

 

Ayant adoré les deux premiers livres de la série, mon avis ne change pas après cette lecture. L'auteur écrit toujours aussi magnifiquement bien et nous rend accro.

 

Pour la passionnée d'histoire que je suis, je trouve dans cette série tout ce que j'aime. De l'histoire, de l'intrigue et des personnages tout aussi touchants.

 

Aussi, je ne peux que conseiller ce livre aux amoureux de l'histoire et des intrigues. La légende des templiers est une sorte de Da Vinci Code en plusieurs volets.

 

Paul Christopher serait-il une sorte de Dan Brown? Je ne pense pas que la comparaison puisse lui déplaire.

 

Ce qui est sûr, c'est que cette série me plait vraiment beaucoup et que je vais me dépêcher de trouver le tome 4 pour retrouver notre héros, Doc Holliday.

 

Très bonne lecture à tous.

 

Marjorie

 

Voir les commentaires

Illusions mortelles

Charlotte Link

Charlotte Link

L'histoire:

 

Laura Simon est sans nouvelles de son mari, Peter, depuis son dernier appel l'informant être bientôt arrivé dans leur maison du sud de la France. Il était prévu qu'il l'appelle avant de dormir pour la rassurer, avant d'entamer sa semaine annuelle de voile avec son meilleur ami, Christopher.

 

Afin de comprendre ce qui se passe, Laura décide de quitter l'Allemagne et venir en France, chercher par elle-même.

 

Que va-t-elle trouver? Car, en même temps, un tueur semble sévir dans la région.

 

A force de chercher, on peut trouver le mal.

 

Mon avis:

 

Comme toujours, aucune déception avec cette auteure. J'en suis vraiment fan.

 

Son style est bien particulier. Pas vraiment un policier, ni un thriller mais avec du suspens. Pas trop romantique ni niais, mais avec de l'amour et des histoires de couple. Un savant mélange qui a fait de Charlotte Link sa renommée.

 

L'histoire débute par un simple appel que va vainement attendre Laura, en Allemagne, et provenant de son époux Peter, qui se trouve en France. Il est venu pour sa semaine en mer avec son meilleur ami, Christopher.

 

Laura commence à se dire que quelque chose ne va pas quand, non seulement il ne la rappelle pas mais, en plus, elle commence à découvrir ses mensonges.

 

Son couple est un mensonge, son mari est ruiné. Tout son univers si bien structuré vole en éclats. C'est ainsi qu'elle décide de partir en France pour comprendre ce qui se passe et retrouver Peter.

 

J'aime Charlotte Link car elle présente les gens comme ils sont. Les personnages ne sont pas édulcorés. Ce que vit Laura est une réalité qui frappe beaucoup de personnes dans la vie réelle.

 

Son écriture est vive et fluide, son rythme entrainant. Elle tisse une toile de mystère autour de son histoire, qui ne trouvera son dénouement que vers la fin du livre.

 

Nous arrivons à faire l'ébauche d'hypothèses. Des idées germent dans nos esprits mais la vérité ne viendra qu'au moment choisi par l'auteure.

 

Comme toujours, ses personnages féminins sont forts, des femmes aux caractères aussi divers que variés, que ce soit des femmes de tête ou des victimes, tout ce qui caractérise la population.

 

Laura est ainsi. Elle passe de son statut de princesse dans sa bulle de verre à femme qui se bat pour sa vie et celle de sa fille. Elle veut la vérité et elle l'aura.

 

Je ne me lasse jamais de Charlotte Link. Lire ses livre me réconforte même si le mal y est présent. Mais la vie est ainsi faite. Tout n'est pas beau et rose. J'aime son style et j'aime ses romans. Elle sait nous maintenir en éveil et nous tenir en haleine.

 

Très bonne lecture à vous tous.

 

Marjorie

 

Voir les commentaires

Snowblind

Christopher Golden

Christopher Golden

L’histoire :

 

Une terrible tempête s'abat sur la petite ville de Coventry aux Etats-Unis, apportant avec elle neige et vent, d'une rare violence. 18 personnes vont mourir ou disparaître pendant cette tempête.

 

12 ans plus tard, une nouvelle tempête menace Coventry, accompagnée du retour des disparus et morts...

 

Que s'est-il passé 12 ans plus tôt? Cette nouvelle tempête va-t-elle également dévaster Coventry?

 

Mon avis:

 

Premier livre de lu pour ma première participation au Cold Winter Challenge. Stephen King en personne, maître incontesté du roman angoissant, a adoré ce livre. J'avoue que cela a un peu joué en la faveur de ce bouquin.

 

L'histoire débute par une scène de violente tempête de neige, privant les habitants de courant et coupant la ville du reste du pays. Lors de cette tempête, 18 personnes vont, soit mourir, soit disparaître mystérieusement.

 

Le décor est planté pour un remake de La Tempête du Siècle, me rendant plutôt contente car je suis une fan de l'univers déjanté et tordu de Stephen King.

 

12 ans plus tard, nous retrouvons la même ville, les mêmes protagonistes qui tentent de panser, encore et toujours, leurs plaies, appréhendant ainsi la prochaine tempête à venir.

 

Ils n'ont pas tort quand les morts et disparus commencent à revenir.

 

Là, j'ai plutôt été déçue. L'auteur tenait une très bonne histoire et l'idée de faire revenir les disparus/morts pour prévenir les vivants est très bien. Mais il n'a pas su exploiter à 100% ce filon littéraire.

 

Dans l'ensemble, ce roman est une très bonne lecture mais manque de suspens et d'entrain à certains moments, à la limite de l'ennui même si ce mot reste un peu fort.

 

L'auteur a une plume très agréable à lire et le style est plutôt soutenu. Ses personnages principaux, comme Miri ou Jake, sont attachants et nous prenons plaisir à les suivre.

 

Seulement, certains passages sont trop lents. Il aurait pu être intéressant que l'auteur pousse plus avant l'histoire de revenants, n'hésitant pas à extrapoler, quitte à en ajouter.

 

Je n'ai pas lu à m'en glacer le sang, ce qui est dommage. Les "méchants" sont mis en avant mais pas assez et la fin nous laisse sur notre...faim, laissant peut-être présager une suite...

 

En résumé, ce roman est très intéressant à lire. L'ensemble peut faire penser à la Tempête du Siècle (très bon roman de Stephen King) mais sans être assez poussé pour s'y mesurer.

 

Il y a du gros potentiel, ce qui est d'autant plus regrettable. Une bonne lecture, que je peux conseiller à ceux qui aiment les histoires un peu angoissantes se mêlant à des revenants.

 

Bonne lecture à tous.

 

Marjorie

 

Voir les commentaires

Cold winter Challenge 2016

Cold winter Challenge 2016

LE COLD WINTER CHALLENGE :

 

Hello à vous tous, ami(e)s accros aux bouquins.

 

Le mois de décembre vient de commencer. Dernier mois de l’année. Qui dit décembre, dit noël, dit hiver, dit Cold Winter Challenge.

 

J’ai découvert ce challenge grâce à Sylphideland, alias coupine, qui voulait le tenter avec moi. Ok, donc on me propose un challenge (j’adore ça), qui consiste à lire des livres (j’adore encore plus) sur deux thèmes précis….

 

Il n’en fallait pas plus pour me motiver à dire oui sans hésiter….

 

Le Cold Winter Challenge existe depuis 5 ans et attire de plus en plus d’adeptes. Je vous invite d’ailleurs vivement à aller voir la page FB consacrée à ce challenge et à nous rejoindre.

 

Le but est le suivant : le challenge débute le 1er décembre pour se terminer le 31 janvier. Deux menus sont au choix :

 

  • montagne enneigée : vous lisez deux livres dont le thème principal est le froid, la neige ou l’hiver,
  • la magie de noël : vous lisez deux livres se passant pendant les fêtes de fin d’années.

 

Bien sûr, le nombre de livres est une base. Vous pouvez en lire autant que vous voulez, le minimum étant fixé à 2.

 

Me voilà donc à la recherche de ma petite liste de livres afin de respecter les règles.

 

Je vous présente donc officiellement ma liste :

 

  • Menu 1 :

 

  1. Snowblind de Christopher Golden,
  2. Terreur de Dan Simmons
  3. Noir comme neige de Peter Robinson (en option)

 

  • Menu 2 :

 

  1. Le noël d’Hercule Poirot d’Agatha Christie,
  2. La disparue de noël d'Anne Perry,
  3. La révélation de Noël d’Anne Perry

 

 

Après mures réflexions, j’ai décidé de débuter ce challenge avec le livre de Christopher GOLDEN.

 

Je ferai une chronique à chaque fin de roman afin de vous faire part de mon avis sur ces lectures…

 

En attendant, les accros des romans, je vous souhaite de très bonnes lectures.

 

Marjorie

Voir les commentaires

1 2 > >>