Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #esoterique catégorie

Aaverhelyon

Michael Fenris

Michael Fenris

L’histoire :

Un soir de tempête, Daniel Trusk s’arrête pour aider une femme arrêtée sur le bas-côté, du fait de la panne de sa voiture. Kathleen et lui, voyant qu’ils ne pourraient pas faire 10 mètres de plus, trouvent refuge dans un vieux manoir, et font la connaissance des propriétaires, plutôt inquiétants, des lieux, les VARDEC.

 

Très vite, ils apprennent que la tempête va durer 7 jours et 7 nuits, jusqu’à LA nuit, mais sans plus donner d’explications…

 

Peu de temps après leur arrivée, une famille ainsi que des frères jumeaux vont se retrouver dans la même situation. Daniel comprend très vite que quelque chose ne va pas du tout.

 

Va alors commencer une semaine des plus déroutantes qui doit prendre fin dans 7 jours et 7 nuits. Mais quelle fin est prévue ? Et quel est leur rôle dans tout ceci ?

 

Mon avis :

 

Ce livre est une pure découverte signée abonnement Kindle, merci amazon…

 

Alors que je « feuilletais » une liste de livres en emprunt, je tombe par un pur hasard sur ce livre et son nom quelque peu imprononçable. Toujours maintenant, j’avoue avec du mal à le lire sans trébucher (façon de parler bien sûr).

 

Je dois avouer que je ne connais pas l’auteur, ni ses œuvres. La couverture a attiré mon regard et la lecture de la 4ème de couv a achevé de m’entraîner dans sa lecture.

 

Avant de parler du livre en lui-même, j’ai envie de faire quelques lignes sur cet auteur et, après des petites recherches, j’ai eu la surprise de découvrir un auteur français, né à Nancy, médecin installé en région parisienne et passionné d’écritures, qui en est ici à son 3ème roman. Aaverhelyon est son premier roman auto-édité.

 

Nous débutons l’histoire avec, comme trame de fond, une tempête plutôt violente. Daniel Trusk, flic déchu reconverti en privé, prend en stop une jeune femme Kathleen, en panne, mais ils se retrouvent vite obligés de trouver refuge, comme plus tard 5 autres personnes, dans le manoir plutôt dérangeant de la famille VARDEK.

 

Qui sont ces gens et pourquoi l’atmosphère de la maison est-elle aussi prenante ? Telles sont, entre autre, les questions que va se poser Daniel, très peu de temps après son arrivée.

 

La tempête doit durer 7 jours et 7 nuits, jusqu’à son dénouement lors de la fameuse nuit.

 

Je dois dire que nous sommes très vite mis dans le bain de l’étrange et l’atmosphère pesante est ressentie dès le début. La famille VARDEK est plutôt spéciale et ses membres des plus surprenants.

 

Que ce soit Valia, la fille du maître des lieux, nymphomane perverse et qui entretient des relations bizarres avec son père, ou encore le maitre d’hôtel méga flippant, sans oublier la vieille femme coincée au 3ème étage et le neveu savant fou, la famille VARDEK fait penser à une araignée génétiquement modifiée attirant sa proie dans sa toile et ne la laissant plus partir.

 

Michael Fenris a une imagination développée qu’il met en œuvre en écrivant cette histoire abracadabrante qui va tenir le lecteur en haleine. J’aime beaucoup le thème de la sorcellerie et du monde « magique ». C’est ce qui a, entre autre, attiré mon attention de lectrice.

 

Cette lecture m’a beaucoup plu. La plume de l’auteur est agréable à lire et soutenue.

 

Le personnage de Daniel est très attachant. Cet homme, qui a tout perdu suite à une erreur qui le hante toujours, va se battre pour une seconde chance et il est le seul qui aura la présence d’esprit de tout comprendre. Il va décortiquer ce qui se passe avec beaucoup de froideur et de cynisme.

 

Mon seul hic concerne la fin de l’histoire. Je ne veux pas spoiler alors je ne m’étendrai pas trop sur les raisons. Je dirai seulement, et ceux qui ont lu comprendront, qu’un petit plus n’aurait pas été de trop. Je pense que la fin aurait pu être tournée de façon à nous faire nous poser encore plus de questions, quitte à nous laisser penser à une suite.

 

Je la trouve trop courte mais intéressante tout de même.

 

En résumé, Aaverhelyon est un très bon roman d’angoisse sur le monde mystérieux de la sorcellerie, écrit par un romancier français à l’imagination fertile, qui vous emmène dans un univers glaçant et prenant.

 

Très bonne lecture à tous.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Passeuse d'âme - tomes 1 et 2

Lyn A Lewis
Lyn A Lewis

Lyn A Lewis

L'histoire:

 

Je m'appelle Erine Homes. Je tiens une petite boutique d'ésotérisme. J'ai un meilleur ami qui s'appelle Ian et j'essaye de mener une vie normale. Je dis bien essayer car cela est plus compliqué qu'il n'y paraît.

 

Ma famille a un don, ou serait-ce une malédiction. Et en digne héritière que je suis, j'ai un don aussi. Je suis un aimant à âme. Alors que les membres de ma famille marchent à la limite du bien et du mal, j'ai décidé de me servir de mon don à de bonnes fins. J'aime les humains qui sont "hantés" par une âme récalcitrante.

 

Et je dois dire que, pour le moment, ma petite vie est plutôt calme. Jusqu'au jour où mon chemin va croiser celui d'un homme à l'aura particulière.

 

Cette rencontre va changer ma vie et faire de moi une passeuse d'âme. Et là, sans vouloir faire de vilain jeu de mot, ce fut le début de la fin....

 

Mon avis:

 

J'ai eu la chance de recevoir en cadeau une kindle.

 

Certains ebooks m'étaient inaccessibles avec ma kobo. Grâce à ma kindle, j'accède à la librairie qui me permet d'emprunter certains romans, une sorte de bibliothèque de ville version 2.0.

 

Vivant à la campagne, j'ai très difficilement accès à une bibliothèque. Aussi, j'ai sauté sur l'occasion. Au gré de mes pérégrinations kindlesque, je suis tombée sur le tome 1 de Passeuse d'âme de Lyn A Lewis. Ayant eu des critiques plutôt positives, je me laisse tenter.

 

Et c'est ainsi que je me suis retrouvée à enchaîner les tomes 1 et 2. J'ai été tellement prise dans l'histoire que j'ai voulu connaître la suite sans plus attendre.

 

C'est pour cela que j'ai décidé de faire une chronique commune pour vous présenter ces deux tomes.

 

L'histoire débute, dans le tome 1, avec Erine Homes, descendante d'une famille ancienne aux pouvoirs importants, et ayant le don d'attirer les âmes comme un aimant. Choisissant de mettre ses talents aux services des autres, elle aide les gens en enfermant les âmes les plus sombres et dangereuses.

 

Sa route va croiser un homme énigmatique et sa vie va basculer. Elle va devoir affronter sa famille, qui n'a rien d'idyllique, et se battre pour sa survie. Elle va ainsi devenir Passeuse d'Ame, sous la houlette d'un formateur.

 

A partir de là, tout va s'enchaîner à une vitesse vertigineuse.

 

Sa vie est réglée mais une simple personne va tout chambouler. Une aura déboussolante, une présence particulière: Clayton. La transformation d'Erine en passeuse d'âme est une étape conséquente dans sa vie, qui ne sera pas sans conséquence.

 

J'ai été prise immédiatement dans le tourbillon Erine Homes. Ce petit bout de nana, un peu spécial mais trop attachant, nous emmène dans une aventure sans limite. Elle vient d'une famille très particulièrement, elle doit vivre avec un don dérangeant mais utile pour les autres. Elle préfère la solitude pour vivre tranquille.

 

J'adore tout ce qui touche aux esprits, au passage des âmes dans l'autre monde, au fragile équilibre qui régit le monde.

 

L'histoire a été très bien pensée et imaginée. L'enchaînement est logique et se fait naturellement. La trame est bien installée et maitrisée. J'ai trouvé beaucoup de talent chez cette auteure, digne des romancières célèbres dans le même genre.

 

Après avoir tourné la dernière page de ce tome 1, très bien écrit, je n'ai pas pu m'empêcher de commencer le tome 2. Je ne pouvais laisser ainsi mon héroïne, sans savoir ce qui allait se passer par la suite.

 

Et ce tome 2 est riche en rebondissement, vous pouvez me croire. Nous allons en apprendre plus sur la famille d'Erine et ce démon qui lui court après afin de pouvoir la ramener auprès de lui.

 

Ce second tome est une bataille acharnée, d'une part pour Erine afin de ne pas perdre son identité et sa vie, mais également pour les passeurs pour continuer à acheminer les âmes du mort dans le royaume de l'au-delà.

 

Une révolte couve et le pire est à craindre.

 

Le rythme est soutenu, aucun répit n'est possible. Nous sommes embarqués en plein coeur du conflit. Nous vibrons à l'unisson avec Erine, dont la situation a quelque peu évolué d'ailleurs.

 

Mais je n'en dirai pas plus pour laisser planer le suspens et vous inviter à vous dépêcher de les lire.

 

Ce second tome ouvre de nouvelles voies possibles pour une suite je vous le dis d'emblée.

 

Erine devient de plus en plus forte et se révèle un atout de poids pour le monde, que ce soit des vivants que des morts. Elle va affronter le démon qui la poursuit, Clayton et ses mensonges, sans oublier sa famille.

 

Elle va grandir et montrer à tous ce qu'elle vaut.

 

Les personnages secondaires, que j'ai retrouvé avec plaisir dans le second tome, sont tous aussi attachants qu'Erine et ont une place importante dans l'histoire.

 

Que ce soit son meilleur ami ambulancier, qui est un vrai roc pour elle, Clayton qui sera un allié malgré ses mensonges ou encore Noah, le Dieu de la Mort qui va lui révéler son passé, ils ont tous un rôle à jouer à ses côtés.

 

Je suis vraiment fan de cette série, dont j'attends le tome 3 avec maintenant beaucoup d'impatience.

 

Je profite de cette présente chronique pour parler un peu de l'auteure. Ceux qui me lisent savent que j'adore lire des auteurs qui débutent et s'auto produisent pour se faire connaître.

 

C'est le cas de Lyn A Lewis, dont je vous invite à découvrir le blog très sympa et à en apprendre plus sur cette nana vraiment top: http://www.lynlewis.fr/

 

Son univers est passionnant et se reflète dans ses deux romans. On ne s'ennuie pas une minute avec Erine. Son attitude peut parfois lui donner un petit côté hautain mais qui se retrouve vite effacé par son humanité et sa grandeur d'âme (sans vilain de jeu de mot bien sûr).

 

En résumé, je dirai ces quelques mots.

 

Je suis véritablement ravie de cette découverte littéraire faite par hasard. L'univers de ces livres me plait beaucoup et l'histoire m'a charmée. L'écriture est très belle et le style est soutenu. Je n'ai ressenti aucune lourdeur, ni ennui.

 

Le ton est donné pour nous tenir en haleine jusqu'aux dernières pages et la fin m'insuffle la pensée suivante: à quand le 3ème tome????

 

Allez découvrir cette jeune auteure qui mérite d'être connue.

 

Très bonne lecture à tous

 

Marjorie

Voir les commentaires

Les guerriers de la nuit - tome 1

Graham Masterton

Graham Masterton

L'histoire:

Le corps d'une jeune femme est découverte par 3 inconnus, au petit matin, sur une plage du sud des Etats-Unis. Elle est nue, couchée sur le ventre. A l'arrivée de la police, son corps est retourné pour dévoiler aux témoins toute l'horreur de cette mort. Sa cage thoracique est littéralement explosée et une anguille est découverte encore vivante dans le ventre de la morte.

Peu après cette découverte, les 3 inconnus, Henry, Gil et Susan sont approchés par un être androgyne qui leur confie la mission de combattre la chose responsable de cette mort. Pour cela, ils doivent devenir des guerriers de la nuit.

Qui a tué cette jeune femme? Pourquoi est-elle morte? La vérité est déroutante.

 

Mon avis:

Bon bon bon. Ce ebook a fait partie de ma semaine de folles dépenses en ebook sur la Fnac. Je ne connais pas du tout cet auteur et, comment dire, je suis plutôt partagée devant cette lecture.

L'histoire commence par la découverte d'un corps par 3 inconnus, que tout semble opposer. Une adolescente un peu perdue, un jeune homme propre sur lui et un professeur de philo autant amoureux de Platon que de sa bouteille de vodka.

Même si la mort assez violente de la jeune femme peut surprendre, on s'attend pas vraiment à quelque chose de particulier. J'avoue même que le résumé me faisait penser à une histoire de vampires.

J'attends donc patiemment le petit "truc" qui lance l'histoire. Il arrive sous la forme d'un androgyne qui approche les 3 inconnus pour les amener à se retrouver.

Là, je me dis qu'enfin, l'histoire progresse... Nous apprenons, à ce stade du roman, que ces 3 inconnus n'en sont finalement pas, qu'ils sont des guerriers de la nuit et que leur mission est d'arrêter un puissant démon qui s'est libéré de sa prison et enfante des femmes en prenant une apparence humaine et que son sperme donne des anguilles....

Là, j'ai décroché un peu déjà. Bon, l'histoire suit son cours et certains passages, heureusement une grande majorité quand même, sont palpitants et donnent envie de la suite. Les combats des guerriers de la nuit contre le démon sont attractifs.

Mais, dans l'ensemble, je suis plutôt partagée concernant mon opinion quant à ce roman. Je ne sais même pas dans quelle catégorie le placer.

J'ai noté qu'il existait plusieurs tomes de cette série et je me pose la question de savoir si je me sens le courage d'aller les lire. J'ai beaucoup aimé les personnages principaux de ce premier tome mais j'ai eu du mal à tout comprendre et à accrocher avec l'idée de base de l'intrigue.

L'écriture de l'auteur est très agréable à lire. Je n'ai pas ressenti de difficultés à le lire. Je pense plutôt avoir eu du mal à accrocher avec l'univers littéraire de cet auteur et son imagination plutôt délirante.

Pour une découverte, tout ne fut pas cahotique. J'ai lu ce roman en une journée environ mais l'accroche n'est pas là malheureusement.

Après maintes réflexions et débats avec moi-même, à la limite de la folie psychiatrique, je mettrai ce roman dans le style "ésotérique".

Bonne lecture à tous :-)

 

Marjorie

Voir les commentaires

Possession

Peter James

Peter James

L’histoire :

Alex Hightower perd brutalement son fils, Fabian, lors d’un violent accident de voiture en France. Au cours de cet accident, deux de ses amis périront également et le 4ème ami sera défiguré.

Après son enterrement du reste du corps de son fils, Alex essaye tant bien que mal de faire son deuil, tant la mort de son enfant la bouleverse.

Peu de temps après, Alex se met à sentir une présence et à voir le visage de son fils un peu partout. Sa maison devient glacée alors que les chauffages tournent, les papiers peints se décollent, des objets tombent et des personnes dites réceptives ressentent un rejet à leur entrée dans la demeure d’Alex.

Devant une telle situation, Alex se décide à consulter un médium pour tenter de découvrir la vérité.

 

Mon avis :

 

Possession est ma première lecture de cet auteur et je dois dire que je suis nullement déçue. J’ai lu certains avis avant lecture et beaucoup exprimaient leur scepticisme devant une telle histoire, ne croyant nullement à ce genre de choses.

Je dois avouer que, pour ma part, je suis une fervente croyante de la « théorie » du monde de l’au-delà. Etant catholique et croyante, je crois tout naturellement au principe du paradis et de l’enfer, donnant lieu à de sacrés échanges avec mon conjoint dès fois.

Je crois également aux esprits et à la présence d’êtres chers à nos côtés, qu’une mort prématurée ou violente désoriente tellement qu’ils ne trouvent pas le chemin pour que leurs âmes prennent leur envol.

Je sais qu’à partir de ce moment-là de mon billet, je vais me faire taxer de folle dingue, de tarée mais j’assume. Oui je crois aux esprits, aux fantômes et aux démons, à la possession et à la puissance de la foi pour les plus croyants.

Là, je perds encore des lecteurs mais bon. Je suis là pour présenter mon avis sur un livre qui traite des esprits et de la médiumnie.

L’auteur a fait le choix difficile de traiter d’un sujet hautement délicat qu’est la mort. Elle reste tabou pour beaucoup de personnes et choisir d’évoquer la présence d’esprits et que l’on puisse communiquer avec eux a dû lui attirer les foudres de beaucoup de cartésiens, des scientifiques qui ne croient qu’au concret.

Seulement l’âme humaine ne peut être cataloguée comme concrète. Et pourtant elle existe, elle est bien réelle. Elle est ce qui fait de nous la personne que nous sommes.

Le livre se centre à 80% sur Alex et la relation qu’elle va entretenir avec ce fils mort. Les dialogues qu’elle va avoir avec elle-même sont passionnants et l’auteur a su montrer le côté le plus fragile de cette mère qui va devoir lutter contre elle-même pour survivre.

Concernant l’auteur, sa plume est agréable à lire, aucune lourdeur ne venant entacher l’histoire. Le style est relevé, le vocabulaire soutenu et l’on ressent les recherches effectuées par l’auteur pour nous donner une histoire complète et proche de la réalité.

Ce roman, à mon sens, ne plaira pas vraiment aux personnes qui ne croient pas à tout ce qui touche aux esprits. Ils le trouveront long et ennuyeux, ne comprenant pas certains passages et criant aux scandales.

Ce roman plaira aux personnes comme moi et pourra trouver son public auprès des lecteurs qui ont l’esprit très ouvert et qui ont envie d’en savoir plus sur tout ceci.

Je remercie ceux qui auront eu le courage et la patience de lire ma chronique jusqu’au bout. J’ai conscience qu’elle est très personnelle pour une fois mais je l’avoue, ce sujet me touche particulièrement.

 

Bonne lecture.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Whitechapel

Sarah Pinborough

Sarah Pinborough

L'histoire:

Londres 1888. La ville est la proie d'un tueur sanguinaire qui assassine et mutile des prostituées, que tout le monde connait sous le nom de Jack L'Eventreur. Mais voilà qu'au même moment, la police londonienne commence à repêcher des morceaux de corps de femmes dans la Tamise. Pour le docteur Thomas Bond, médecin légiste, il ne s'agit pas du même tueur.

Confronté au scepticisme de ses collègues et amis, Thomas Bond va mettre à profit ses insomnies pour aller à la chasse au tueur en fréquentant, entre autre, les fumeries d'opium, drogue dont il est devenu accro.

La chasse à l'homme va mener notre médecin dans les tréfonds de l'âme humaine.

Mon avis:

Une découverte due au hasard et une très bonne surprise. Je suis une inconditionnelle de l'Angleterre victorienne et de son ambiance très particulière. De plus, l'histoire de Jack l'Eventreur a et fascine toujours autant les amateurs de ce genre littéraire. Après tout, ne dit-on pas de lui qu'il fut le plus grand tueur en série de l'époque, pour n'avoir jamais été pris.

Toutes les rumeurs ont circulé sur son compte, la plus importante étant qu'il n'était autre qu'un membre de la famille royale qui fut protégé par un chirurgien de la Reine.

Au delà de l'histoire en elle-même, ce livre est une merveille.

L'histoire est narrée par 3 des personnages principaux du roman: le Docteur Bond lui-même, l'Inspecteur Moore chargé de l'enquête et Aaron Kosminski, un immigré russe atteint de visions et qui va aider Thomas à découvrir la vérité.

Je ne connaissais pas cet auteur mais j'ai très envie de la découvrir. Sa plume est très agréable à lire, sans lourdeur ni ennui. La lecture est fluide. L'histoire nous appâte dès le début, ne nous laissant aucune autre envie que de découvrir la fin.

L'atmosphère de l'Angleterre de cette époque est très bien retranscrite. La lutte des classes ouvrières pour un meilleur avenir, la lutte des femmes pour essayer de survivre, quel que soit le milieu social. Tout est réuni pour une histoire passionnante sur fonds d'enquête policière et d'ésotérisme.

Deux personnages ont marqué mon esprit.

Le personnage principal de Thomas Bond est passionnant et attachant. On ne peut que compatir devant cet homme très intelligent mais obligé de chasser le dragon pour apaiser son esprit rempli de pensées noires. Il voit trop d'horreurs et cherche à fuir dans le monde magique de l'opium. Il est juste humain au final.

Le second est celui de cet immigrant russe Kosminski qui a des visions et se retrouve au ban de la société car trop différent pour le commun des mortels. Il est important de préciser que cet homme a réellement existé à cette époque.

Après avoir fui le pogrom russe, cet homme et sa famille arrivent en Angleterre pour vivre une nouvelle vie. Il fut longtemps considéré comme le suspect principal des meutres de Jack l'Eventreur. Pour ne rien arranger, il était barbier, faisant de lui un suspect tout désigné.

Cet homme n'a pas eu une vie facile, marquant l'esprit des gens par sa peur panique de l'eau, et a finit en asile, n'étant plus que l'ombre de lui-même. L'auteur, par ce roman, lui a donné une sorte de seconde vie, faisant de lui un héros.

En résumé, ce livre est un policier basé sur l'histoire vraie du plus méconnu des tueurs en série de ce monde qui mélange l'histoire à l'ésotérisme et qui rend accro tous ceux qui le commenceront. Un ballet de personnages connus comme l'Inspecteur Aberline ou encore Kosminski rend l'histoire d'autant plus authentique.

Très belle découverte, je la conseille aux fans du genre

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le rituel

Adam Nevill

Adam Nevill

L'histoire:

4 copains se connaissant depuis la fac se retrouvent pour un week end de randonnée dans les forêts de Norvège. Ce qui devait être un week end de retrouvaille tourne au désastre quand deux d'entre eux, Phil et Dom, se blessent dès le début, ralentissant ainsi la progression du groupe. Hutch, meneur du groupe, propose donc un raccourci en coupant à travers bois pour rejoindre la civilisation, leur groupe n'étant dorénavant plus en mesure d'avancer.

Ce raccourci, qui devait leur permettre de sortir plus vite de la forêt, va au contraire les emmener dans une expédition à laquelle ils n'étaient pas préparés.

Que se passe-t-il au coeur de cette forêt? Qui leur en veut au point de les effrayer le soir venu? Leur amitié est-elle à toute épreuve? Comment vont-ils s'en sortir?

Mon avis:

J'ai trouvé ce livre par hasard, attirée par la couverture et le résumé du roman mais ne connaissant pas du tout cet auteur.

L'histoire est composée de deux parties. La première déroule l'histoire des amis qui se retrouvent pour leur week end randonné et l'on ressent dès le début les vives tensions dans le groupe. Les blessures de deux d'entre eux, à peine la randonnée entamée, n'aide pas à une bonne cohésion de ce groupe de potes.

Le groupe se divise en deux, d'un côté Hutch et Luke qui sont sportifs et de l'autre, Phil et Dom, plutôt sportifs de la zapette dans le canapé.

Néanmoins, les personnages sont plutôt proches de la réalité, de la vie de tout les jours et c'est plutôt agréable à lire. Evitons les surhommes qui n'existent pas dans la réalité.

En lisant ce livre, j'ai eu l'impression de me retrouver dans une sorte de Projet Blair Witch. Je pouvais même imaginer le livre adapté en film, tourné caméra au poing avec gros plan sur la panique des randonneurs.

Car oui, bien sur, ils vont avoir beaucoup de problème, se faire suivre, avoir peur et se faire attaquer. Je ne spolie pas la fin en disant ça, donc j'en profite.

J'avais lu beaucoup d'avis sur ce roman et tous disaient la même chose: le début top et la fin moyenne.

Eh bien, je me range à l'avis général, la fin est décevante.

La première partie va nous tenir en haleine, avec de bons rebondissements. On se surprend à avoir peur avec eux et à souffrir avec les plus faibles. On se surprend à souhaiter ne jamais vivre la même chose et je me suis même demandée si j'allais refaire de la randonnée un jour.

La plume de l'auteur est agréable à lire et cette première partie ne m'a causé aucune lassitude, ce qui ne fut pas le cas de la seconde partie.

J'ai été très déçue par cette seconde partie de roman. J'avoue ne pas avoir compris dans quel délire s'était lancé l'auteur. C'est vraiment dommage car son roman partait très bien mais a fini en eau de boudin avec une fin qui n'en est pas une.

La seconde partie est plus axée sur une sorte d'introspection personnelle. Une façon de se demander si sa vie vaut la peine d'être vécue. L'habituelle pensée "si je m'en sors je ferai les choses autrement". Il est constant de voir à quel point il faut un événement tragique pour que les gens se rendent compte qu'ils gaspillent leur vie.

Je conseille tout de même la lecture de ce livre, ne serait-ce que pour se faire une petite frayeur avec son côté fantôme, revenant et bébêtes du même genre.

Mais, concernant rituel, je ne le relirai pas je pense.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le règne des ombres

Sandrine Desse

Sandrine Desse

L'histoire:

Henry, Karl et Denis présentent une émission sur les phénomènes paranormaux et sont appelés par le Maire de la petite ville de Laminster pour enquêter sur le mystère du Presbytère. Une jeune servante serait morte pendue après avoir été répudiée par le prête de la ville car il l'avait mise enceinte.

Nos jeunes gens vont venir enquêter pensant trouver les mêmes phénomènes que d'habitude. Mais, rien ne se passe comme prévu. Que se passe-t-il quand le chasseur devient le chassé?

Mon avis:

J'ai découvert Sandrine Desse suite à un message de sa part m'invitant à découvrir ses livres sur EDILIVRE. J'ai arrêté mon premier choix sur le Règne des ombres. J'avoue, je suis fan de ces histoires de paranormal car j'y crois.

Je sais, vous allez me prendre pour une dingue en lisant ça mais je suis catholique/croyante et j'ai toujours cru à ce monde. C'est donc tout naturellement que je me suis plongée dans cette histoire.

La base de l'intrigue est bien choisie. Des chasseurs de revenants appelés pour un lieu chargé de mystères et entouré d'histoires folles, cela fait un bon terreau pour une histoire prenante.

Les personnages, de jeunes gens que rien ne peut effrayer et un brin cynique, sont vraiment attachants.

Ce qui parait à la base une histoire banale trouve un bon rebondissement et se lance à 100 à l'heure, nous entraînant dans une intrigue bien ficelée.

A sa lecture, je n'ai ressenti aucun moment de lassitude ou d'ennui. L'écriture de l'auteur est fluide, sans lourdeur et se lit agréablement bien.

On ressent de la culture générale à la façon dont est écrit le roman.

Néanmoins, et cela sera mon seul point négatif, je regrette que la fin de l'histoire soit aussi peu pointue.

La fin est plutôt décevante dans le sens où je la ressens un peu bâclée. J'aurais apprécié une fin un peu plus travaillée, plus en détails, pouvant même pousser notre imagination à penser à une suite au Règne des ombres.

En conclusion:

Ne voulant pas spoiler le livre, mais juste vous donner envie de l'acheter et de le lire, je dirai que ce roman mérite d'être lu et qu'il m'a beaucoup plu. L'histoire est vraiment bien, les personnages plutôt sympathiques et l'intrigue mystique fait travailler notre imagination débordante.

16/20. Très bon livre Sandrine Desse :-)

 

Marjorie

Voir les commentaires