Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #fantasy catégorie

L'héritage des Rois Passeurs

Manon Fargetton

Manon Fargetton

L’histoire :

Alors qu’elle se réjouit à l’idée de fêter son anniversaire en compagnie de sa famille, de son jumeau Erwan et de ses amis, Enora a la surprise de voir arriver Axel, son béguin de jeunesse, de retour après 9 ans de voyages.

Alors qu’elle profite de ces instants de bonheur, 5 voitures débarquent subitement, laissant un vrai bain de sang après leur départ. Toute sa famille est tuée, sans exception. Seuls Axel et Enora s’en sortent, ayant fui à l’arrivée de ces hommes.

Dans le même temps, Ravenn combat des dragons au sein de la meute mais doit revenir chez elle, afin de prendre possession du trône qui lui revient.

Quel lien peut-il exister entre ces deux femmes que tout oppose ?

 

Mon avis :

Ca faisait plusieurs semaines que ce livre était sur ma table de chevet, sans avoir réussi à dépasser les 15 premières pages. Puis subitement, sur un coup de tête, je l’ai repris dans la semaine et je l’ai dévoré en quelques jours.

J’avais été attirée par la couverture magnifique de ce roman et je dois avouer que je n’ai pas du tout été déçue de cet achat coup de tête.

Ombre et Rive, deux mondes liés, l’un étant l’opposé de l’autre, qui ne communiquent pas entre eux, sauf pour les passeurs. Le hic, c’est qu’il n’est plus censé y avoir de passeur, encore moins une femme.

Car oui, Enora a ce pouvoir et c’est d’ailleurs ce qui va lui sauver la vie quand elle va se retrouver poursuivie par ceux qui ont décimé sa famille. Où se réfugier sinon au seul endroit où ils ne peuvent aller.

Accompagnée de ses gardiens, Julian et Charly, Enora part se réfugier dans ce monde, royaume de Raven, princesse exilée depuis 9 ans qui va partir à la reconquête du trône royal.

Ce monde mêle magie et royauté, teinté de beaucoup d’humour. L’auteure a été jusqu’à inventer un langage propre à Rive, qui perturbe beaucoup sur le coup.

Je ne connaissais pas du tout Manon Fargetton quand j’ai acheté ce roman. Ce fut une agréable surprise dont je suis ravie, cette auteure ayant beaucoup de talent.

Sa plume est très agréable à lire et sans lourdeur. L’histoire débute très vite et son rythme ne cesse de s’accentuer. Elle est bien pensée et les personnages sont vraiment touchants.

Enora est quelque peu tête à claque par certains moments mais, vu ce qui est arrivé à sa famille, on peut aisément comprendre son attitude. On se prend de passion pour Charly et sa tendance à la positive attitude sans faille. On prie pour que Ravenn reste assez longtemps en vie pour obtenir ce qu’elle veut. Et on meurt d’envie de comprendre toute cette histoire.

Cette histoire est un méli mélo d’intrigues en tout genre, de complots, de faux semblants et de mensonges à profusion. Tout le monde y va de sa manipulation et il faudra beaucoup de patience et de prudence à nos héros pour démêler le vrai du faux.

Ce roman est très bien construit et les enchaînements sont fluides. Aucune lourdeur à la lecture ni de descriptions à rallonge. Il y a beaucoup de majesté dans ce roman, j’ai beaucoup aimé l’idée d’une lignée de Rois Passeurs, capables de former des passages entre les mondes, afin de protéger le royaume.

Je trouve d’ailleurs que c’est un peu de l’univers à la Tolkien et son célèbre Seigneur des Anneaux. Avec l’héritage des rois passeurs, nous assistons à un retour aux sources de la fantasy.

En résumé, ce roman de la française Manon Fargetton est une réussite, un classique du genre pour les fans de fantasy, bien écrit et pensé, qui plaira au plus grand nombre.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Fablehaven - La menace de l'Etoile du Soir (tome 2)

Brandon Mull

Brandon Mull

L’histoire :

 

Après avoir passé l’été à Fablehaven, Kendra et Seth sont de retour à l’école et s’apprêtent à finir l’année scolaire. Quand son petit-frère développe ses talents en sport, Kendra se prépare à intégrer le lycée l’année prochaine.

Un matin, en arrivant en cours, Kendra découvre un nouvel arrivant pas comme les autres, tellement répugnant que cela lui cause des hauts de cœur. Elle se rend très vite compte qu’il n’y a qu’elle qui le voit comme ça, les autres semblant sous le charme de Case.

Pas de doute à avoir, une créature magique est parmi eux. Sans s’en rendre compte, Kendra et Seth vont se retrouver en danger et devoir retourner à Fablehaven, protéger la réserve magique.

Qui est à leur trousse ? La société de l’Etoile du Soir semble vouloir voler un objet qui se trouve là bas.

C’est le début d’une grande course contre la montre.

 

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé la lecture du premier tome de la série Fablehaven et, après avoir terminé une saga très prenante, j’ai eu envie de légèreté. Me voilà ainsi de retour dans l’univers magique de Fablehaven.

La fin de l’année approche, les derniers examens ont lieu, c’est le début d’une nouvelle vie qui s’offre à Kendra car, l’année prochaine, elle rentre en seconde. Quelques jours avant la fin des cours, un nouveau fait son apparition, tellement repoussante que Kendra lutte contre la nausée.

Or, c’est étonnant, tout le monde semble sous le charme de ce nouveau, l’amenant ainsi à comprendre qu’il s’agit surement d’une créature magique. Depuis son été à Fablehaven, Kendra se rend compte qu’elle est différente, comme si la magie ne désertait plus son corps.

Peu de temps après, nos deux jeunes héros sont approchés par Eroll, qui se présente comme un ami de Coulter, lui-même ami de Stan Sorenson, le grand-père des enfants. La Société de l’Etoile du Soir veut voler une statue précieuse et il requiert l’aide de Seth et Kendra.

Cette mission réussie, Eroll va les solliciter une seconde fois, éveillant cette fois la méfiance légendaire de Kendra. C’est ainsi qu’ils vont devoir partir très rapidement pour Fablehaven, aider leur grand-père blessé et protéger la réserve d’une menace grandissante.

C’est le début d’une course contre la montre pour protéger la réserve et trouver le traître qui sévit parmi l’équipe.

Ce second tome est aussi riche en rebondissement que le premier et nous sommes entrainés très rapidement aux côtés de Kendra et Seth pour protéger la réserve et ses habitants.

Nous retrouvons avec plaisir Dale et son frère Warren, Hugo le golem, ou encore les fées avec leur caractère bien trempé, sans oublier les satyres si attachants. J’ai d’ailleurs beaucoup rigolé avec leurs échanges.

Nos deux héros ont grandi depuis le tome 1 mais ils sont restés les mêmes. Seth est toujours aussi casse cou et désobéissant. Kendra, quant à elle, est toujours aussi méfiante et un peu poule mouillée il faut l’avouer.

Mais ces traits de caractère font leur charme et c’est ce qui les rend si attachants.

Enfin, je reprocherai tout de même une fin un peu trop longue, avec des combats qui trainent trop en longueur. Néanmoins, cette lenteur se trouve compensée par une fin haute en rebondissement qui augure de bons développements dans les tomes à venir.

 

Marjorie

 

Voir les commentaires

Witch Hunter (tome 1)

Virginia Boecker

Virginia Boecker

L’histoire:

Elisabeth Grey a 16 ans. C’est une jeune fille toute douce en apparence et blonde comme les blés. Mais ne vous fiez pas aux apparences.

Elisabeth Grey a 16 ans et c’est une chasseuse de sorcières, guérisseurs et autres créatures humaines aux pouvoirs magiques. Elle fait partie d’un groupe d’élites, sous la direction de l’Inquisiteur du Royaume. Avec elles, sorcières et magiciens en tous genres finissent sur le bûcher.

Jusqu’au jour où sa route croise celle de Nicholas Perevil, chef de la résistance magique, dont la vie dépend de sa pire ennemie. Il n’y a qu’elle qui puisse briser la malédiction qui pèse sur lui.

Quelle voie choisira Elisabeth ? Restera-t-elle fidèle à ceux qu’elle considère comme sa famille ? Ou choisira-t-elle de suivre ceux qui sont ses ennemis (ou montrer comme tel) ?

Mon avis :

 

Je suis dans ma période monde magique et fantasy en tout genre. Ce roman ne déroge d’ailleurs pas à la règle. Découverte par hasard, cette histoire a su m’emballer au plus haut point.

Nous débutons l’histoire aux côtés d’Elisabeth et de Caleb, deux des meilleurs chasseurs du royaume, en mission secrète pour l’inquisiteur. Peu avant d’intervenir, ils assistent par hasard à une exécution.

La mission est une réussite mais Elisabeth sent bien qu’elle n’est pas au top ces derniers jours. En effet, un « problème » retient toute son attention et l’oblige à masquer la réalité de sa situation. Ce faisant, elle est surprise un soir avec sur elle des herbes qui la conduisent droit dans le bureau de son chef.

Ce dernier, alors qu’il a recueilli et former, va l’envoyer en prison et la condamner pour sorcellerie. C’est ainsi que son chemin croisera celui de Nicholas, dont la mission est de la sauver. Elisabeth aurait le pouvoir de l’aider à vaincre la malédiction qui le poursuit.

Tout ceci fait beaucoup à notre jeune héroïne qui se retrouve, soudain, à ne plus savoir quoi penser, ni quoi faire.

J’ai tout de suite accroché avec certains des personnages, comme Nicholas ou encore John, mais j’ai eu plus de mal avec Elisabeth. Je l’ai trouvé très immature dès fois, ce qui peut paraître normal vu son jeune âge. Mais, dans le même temps, elle se comporte et vie en adulte.

Mais ce bref moment est vite passé et je me suis surprise à lui souhaiter de s’enfuir et de se rallier à Nicholas et autres créatures magiques.

L’énigme est bien pensée et, telle une araignée, l’auteure tisse sa toile en douceur autour de ses personnages, ouvrant beaucoup de possibilités et apportant autant de questions que possible.

Qui est réellement Elisabeth ? Peut-elle changer les choses ? Qui est vraiment l’inquisiteur ?

Le rythme est soutenu, sans temps mort ni lenteur. Les chapitres s’enchaînent vers un dénouement qui ouvre encore plus de possibilités.

C’est là une très belle découverte livresque et j’ai hâte de lire le tome 2, en espérant ne pas être trop déçue, vu mon engouement à la lecture du premier livre.

Witch Hunter, c’est une touche de fantasy, un brin de romantisme, une perle d’humour et un très bon moment de lecture pour les fans du genre.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Les Lames du Cardinal - Le dragon des arcanes (tome 3)

Pierre Pevel

Pierre Pevel

L’histoire :

 

Un dragon noir très ancien menace Paris. La Griffe Noire semble décider à tout faire pour éliminer l’Alchimiste et Agnès retourne auprès des Sœurs de Saint Georges afin de trouver les réponses à ses questions.

 

Mais il semblerait qu’un grand secret soit en cours. Comme toujours, les hommes du Capitaine La Fargue sont sollicités, une nouvelle fois, pour démêler les fils de cette histoire.

 

Mais sont-ils prêts à payer un nouveau tribut pour la défense de ce pays, qui leur a déjà tourné le dos ?

 

 

Mon avis :

 

Nous voilà enfin au troisième tome de cette trilogie riche en rebondissement, qui clôture en beauté Les Lames du Cardinal.

 

Les Lames ont souffert, le groupe est soudé mais des secrets ne vont pas tarder à être dévoilés. La Fargue et ses hommes sont de nouveau sollicités pour mettre à jour le complot, surtout qu’un immense et ancien dragon noir menace Paris.

 

Béatrice, amie d’Agnès, l’a vu et sa vision l’a rendue aveugle. Elle transmet son savoir à Agnès pour que son amie empêche cette vision apocalyptique de se dérouler. Agnès, dont le destin est de devenir une louve, une des plus puissantes, mais qui a refusé de voir son avenir dicté de la sorte. Seulement, l’on ne peut échapper à sa destinée, surtout en ces temps si difficiles et troubles.

 

Dans ce dernier tome, je me suis attendue à beaucoup de rebondissements et je ne fus pas déçue. Néanmoins, je n’imaginais pas cette fin qui me laisse un peu triste je dois l’avouer.

 

Après avoir lu la trilogie du Puits des mémoires, je pensais retrouver une fin « heureuse » mais tel ne fut pas totalement le cas.

 

Néanmoins, cette lecture fut magique, dans tous les sens du terme, et je suis sortie de là ravie.

 

Encore une fois, je suis sous le charme de la plume et du talent de Pierre Pevel, qui est un conteur hors pair, à l’imagination sans limite, qui charme son lectorat par la puissance de ses mots et de son histoire.

 

Les Lames du Cardinal m’ont fait replonger dans l’histoire de notre magnifique pays, au temps de cet homme d’exception que fut Richelieu. Le côté historique de cette saga, allié à ce petit côté mystique avec les dragons, sans oublier la présence des célèbres Mousquetaires du Roi, tout est réuni pour une version moderne du roman de cape et d’épée, le tout sans fioriture ni lourdeur.

 

Il a fallu tout le talent de cet auteur pour magnifier cette histoire qui a conquis mon cœur.

 

« Les Lames du Cardinal » va vous faire voyager dans la France d’autrefois et vous en redemanderez.

 

Enfin, le seul bémol, car il en faut bien un, et je pense que vous serez d’accord avec moi, c’est le manque que je ressens à chaque fois que je ferme un livre de Pierre Pevel au mot fin. Mais la magie de son écriture domine.

 

Très bon voyage au cœur de la France du 17ème siècle et laissez vous emporter par la magie Pevel.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Les lames du cardinal - l'alchimiste des ombres

Pierre Pevel

Pierre Pevel

L’histoire :

 

Paris. 17ème siècle. Le pays vit toujours sous la menace constante d’une guerre avec l’Espagne. Ses relations sont tendues avec la Lorraine et l’on murmure que le Roi n’est pas bien disposé envers la reine Anne, frère du roi d’Espagne.

 

Alessandra di Santi, célèbre espionne, prend contact avec le cardinal de Richelieu, afin de l’informer de l’existence d’un complot visant la couronne et qui impliquerait la Griffe Noire.

 

Les Lames sont ainsi dépêchées pour assurer sa protection et tenter de démêler le vrai du faux, surtout quand La Fargue, le célèbre capitaine des Lames, apprend que son vieil ennemi, l’Alchimiste, est de retour à Paris.

 

Il faudra toute l’intelligence des Lames pour déjouer tous les complots qui vont se mettre en travers de leur chemin.

 

Mon avis :

 

Bon, eh bien voilà. Les lames du cardinal tome 2, ou comment confirmer mon engouement du premier tome. Nous sommes vraiment en présence d’une épopée qui mélange histoire, intrigue et fantasy, un roman de cape et d’épée au pays de la fantasy et des dragons.

 

Ce second tome débute par une embuscade, par une nuit sombre, mise en place par un groupe de soldats, mené par une sœur. Leur proie : un dragon féroce et dangereux, connu sous le nom de l’Alchimiste des ombres, qui réussira à s’enfuir.

 

Dans le même temps, nous assistons à un rendez-vous secret où nous retrouvons La Fargue, le célèbre capitaine des Lames, accompagné de son fidèle collaborateur et bras droit, Almadès, qui doivent rencontrer l’italienne, célèbre espionne réputée dans le monde.

 

Cette dernière semble être au courant d’un complot visant la couronne de France et orchestrée, on l’apprendra par la suite, par la Griffe Noire, célèbre loge de dragons rencontrée dans le premier tome. L’italienne exige, en échange de son savoir, d’être protégée par le Cardinal.

 

Son savoir vaut-il de la protéger ainsi ? Les Lames, dont l’intelligence est supérieure, vont devoir démêler le vrai du faux et réussir à éviter les pièges mis sur leur route pour les écarter de la vérité et du véritable complot mis en œuvre.

 

Qui est responsable et qui est la cible ?

 

 

Ce second tome ne connait aucun moment de souffle coupé ou de lenteur. Le rythme est intense et l’histoire aussi prenante que dans le premier tome.

 

J’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir les personnages. La fin du premier tome m’ayant laissé sur ma faim (ceux l’ayant lu comprendront ce que je veux dire), j’avais hâte de lire la suite pour connaitre toute la vérité.

 

Ce ne sera pas encore ça. Je sens qu’il va me falloir plonger dans le 3ème tome, qui s’annonce épique vu la fin de l’Alchimiste des ombres.

 

Pierre Pevel manie le verbe avec brio et la littérature avec talent. Sa plume est exceptionnelle et son style élégant. Ses romans sont recherchés et même les passages purement imaginatifs, comme ceux touchant aux dragons, sont travaillés avec précision pour rendre tout ceci crédible.

 

Son imagination est sans limite et fait voyager le lecteur dans le Paris du 17 ème siècle, aux côtés de Louis XIII et du Cardinal de Richelieu.

 

J’ai un gros coup de cœur pour Leprat, mousquetaire du Roi et Lame du Cardinal. Un homme que j’imagine d’une grande beauté, avec un cœur en or, une fiabilité à toute épreuve et un combattant de grand talent.

 

Que dire d’Agnès, Madame la Baronne de Vaudreuil qui rêve de porter des pantalons comme les hommes…. Cela me fait sourire à chaque fois.

 

En résumé, car oui il faut bien s’arrêter un jour sinon j’écris sans m’arrêter, ce second tome est à la hauteur du premier, présenté par mes soins sur ce blog.

 

L’histoire est formidable et soutenue, l’écriture est magnifique et l’imagination de Pierre Pevel vous entrainera à Paris. Vous sentirez, vivrez et entendrez ce que nos personnages sentent, vivent et entendent.

 

Laissez-vous porter par ce roman de cape et d’épée moderne et allez côtoyer les dragons…

 

Très bonne lecture les accros

 

Marjorie

Voir les commentaires

Les lames du cardinal - tome 1

Pierre Pevel

Pierre Pevel

L’histoire :

 

Paris, 1633.

 

Le pays est dirigé par le jeune et sage Louis XIII, grâce aux conseils avisés de Richelieu, autant aimé que détesté.

 

Le pays est menacé par l’Espagne et leurs dragons.

 

Tentant de protéger le royaume de France, le Cardinal de Richelieu est contraint de reformer un groupe secret, dissout pourtant par ses propres soins dans le passé, mais dont le talent de ses membres n’est plus à prouver.

 

Le retour des Lames du Cardinal n’est pas pour plaire à tout le monde.

 

Qui peut bien comploter en coulisse ?

 

Mon avis :

 

J’avais découvert Pierre Pevel en lisant le tome 1 de Haut Royaume, chroniqué sur ce blog, et j’étais tombée sous le charme de cet auteur français de talent. Avec tout le positif entendu sur cette nouvelle série, je ne pouvais pas passer à côté.

 

Nous sommes en 1633. Le pays est dirigé par le jeune Louis XIII, dont le pouvoir n’est pas tout à fait assuré. Soutenu et conseillé par le célèbre Cardinal de Richelieu, Louis XIII tente de protéger son royaume.

 

En effet, la France est menacée à ses frontières, entre autre par l’Espagne, qui peut compter sur de nouveaux alliés, en la personne de dragons.

 

On sait peu de choses sur eux. Ils représentent une grande menace pour le pays. Leurs espions sont partout et se faufilent dans les arcanes de direction du pays.

 

A la demande de Richelieu, les Lames du Cardinal sont reformées afin de retrouver un obscur chevalier espagnol disparu. Bien entendu, devinant parfaitement que tout ne leur est pas dit, nos lames vont devoir être sur leurs gardes pour découvrir la vérité et rester en vie.

 

Comme beaucoup de personnes, j’ai toujours été fascinée par la période et l’histoire des mousquetaires. Quelle bonne idée de mélanger ce côté historique avec des dragons.

 

Ces créatures mythiques ont et baignent toujours nos contes et légendes. Ils nous fascinent.

 

Les descriptions du Paris de l’époque nous font voyager tellement elles sont réalistes et explicites. Je me suis imaginée marcher dans le Paris de l’époque, les odeurs en moins… Elles reflètent totalement le talent de l’auteur.

 

J’avais adoré Haut Royaume mais là, je dois dire que ce premier tome de la série bat tous les records.

 

Tout est réuni pour un début de série qui laisse entrevoir une histoire prenante et passionnante. Un roman de cape et d’épée se mêlant au thème de la fantasy, cher au cœur de l’auteur.

 

Complot en tout genre, aventures, héros, secrets…. Que demander de plus…

 

Les Lames du Cardinal vont vous entraîner dans une aventure épique.

 

La suite, au prochain tome…

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le puit des mémoires - les terres de cristal (tome 3)

Gabriel Katz

Gabriel Katz

L’histoire :

 

Les vérités commencent à éclater et le terme de la quête semble approcher.

 

Entre Nils, qui découvre sa véritable identité et Olen qui se fait empoisonner, tout commence à s’emballer pour nos trois héros. Mais, quand la fin semble proche, tout peut basculer.

 

De nouvelles trahisons vont pointer le bout de leur nez et nos héros vont devoir aller jusqu’au bout pour découvrir la vérité.

 

Mais la sauront ils un jour ?

 

Ils vont devoir encore se battre pour leur vie.

 

Mon avis :

 

Dernier tome de la trilogie de Gabriel Katz et je suis triste.

 

C’est ce qui arrive quand on entame le dernier chapitre et là, même si je l’ai savouré, en le lisant plus lentement que d’habitude, il a bien fallu que je finisse le roman.

 

Ce dernier tome est synonyme de vérités, de secrets dévoilés et de complots mis à mal. Tout va se savoir, enfin, et pour notre plus grand bonheur.

 

Au terme du second volume, nous avions laissé nos héros en fâcheuse posture. Il me fallait donc savoir ce qui allait se passer.

 

Enfin, je sais… Je n’en dirai pas plus mais ça y est, je sais enfin.

 

Cette trilogie fera partie de ces livres que je relis avec plaisir, sans me lasser.

 

Ayant déjà chroniqué les deux premiers tomes, mon avis, que ce soit sur la plume de l’auteur, son talent ou son génie, n’a pas changé.

 

Je ne peux que vous conseiller à vous, fan de fantasy, de lire cette trilogie.

 

Sur 3 romans, à aucun moment je ne me suis lassée, ni ennuyée. Je n’avais qu’une envie, avancer pour savoir ce qui allait se passer.

 

Je me suis attachée à nos personnages. Nils et son flegme habituel, Olen et ses belles phrases ou encore Karib, l’âme de ce groupe qui soude le tout, je les ai adorés, dès les premières minutes.

 

Merci Gabriel Katz d’avoir écrit et de nous avoir offert cette magnifique trilogie.

 

Et vous chers lecteurs ? Comment avez-vous ressenti ce dernier tome ? Les personnages vont vous manquer à vous aussi ???

 

Très bonne lecture et à bientôt

 

Marjorie


Voir les commentaires

Martyrs - livre 1

Oliver Peru

Oliver Peru

L’histoire :

 

Royaume de Palerkan. Deux hommes, deux frères, deux arserkers, deux tueurs issus d’un peuple légendaire : Irmine et Helbrand.

 

Cachés des hommes qui ont détruit leur peuple, ils vivent de contrats mais ont leurs principes. Jusqu’au jour où ils découvrent qu’un plan semble avoir été conçu pour eux par un Arserker borgne.

 

Qui est-il et pourquoi semble-t-il savoir à l’avance ce que les frères vont faire ?

 

La lutte à venir s’annonce difficile et sanguinaire.

 

Leur martyre ne fait que commencer.

 

Mon avis :

 

Seconde incursion dans le monde d’Oliver Peru découvert, je vous le rappelle, avec Druides, livre magnifique très bien conseillé par coupine (oui oui tu te reconnais et je vois d’ici ton sourire en lisant cette ligne !!).

 

J’avais été très emballée à la lecture de Druides. La plume de l’auteur est magnifique et son écrit était une pure réussite.

 

Avec Martyrs, son génie est confirmé, tant ce premier livre est aussi une réussite.

 

Ce premier volume est épais mais il se lit avec une facilité déconcertante. Nous sommes pris dans l’histoire qui ne connait aucun temps mort ou passage ennuyeux.

 

Chaque description a sa place et son importance. Chaque personnage a son rôle et intervient au moment adéquat.

 

L’histoire débute en présence des frères tueurs, des célèbres Arserkers dont on dit qu’ils vivent très longtemps et que leurs yeux d’or leur permettent de tout voir.

 

La mort est leur métier et leurs armes sont de fidèles épouses… Mais comme souvent, les hommes simples ne supportent pas l’idée d’être supplantés. Alors les Arserkers furent mis à mort et décimés. Irmine et Helbrand se cachent pour être tranquilles mais un borgne semble avoir d’autres projets pour eux.

 

Dès le début, j’ai été emballée, j’avais envie de tout savoir d’eux. Imaginer ces hommes aux yeux d’or, leur vie, leurs talents, m’a fait dévorer les pages. Et puis, je me suis attachée aux personnages des frères, ils sont très touchants… pour des assassins.

 

Plus j’avançais et plus je voulais savoir. Certains passages sont plutôt crus, des scènes de torture m’ont un peu fait lever les yeux au ciel mais dans l’ensemble, je suis plus qu’emballée, d’autant que la fin m’a laissée sur ma faim….

 

On ne peut qu’être émerveillé devant ce roman, tant le style d’Oliver Peru, son goût du détail et son imagination sont impressionnants. A aucun moment, malgré tous les personnages en présence, je n’ai ressenti une incohérence.

 

Martyrs me fait un peu penser à GOT d’ailleurs. C’est un jeu de trône mais qui gagnera ????

 

Olivier Peru a vraiment beaucoup de talent et, maintenant, il ne me reste qu’à continuer ma lecture avec le livre 2.

 

Maryrs conviendra aux fans de fantasy teinté d’un peu d’histoire d’amour et qui aiment les longues histoires chargées de rebondissements.

 

Très bonne lecture

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le puit des mémoires - le fils de la lune (tome 2)

Gabriel Katz

Gabriel Katz

L’histoire :

 

Nils, Olen et Karib essaient toujours de fuir les tueurs lancés à leur trousse et décident, en dernier ressort, d’aller dans le nord, dans le royaume de Woltan, seul endroit où on ne les cherchera pas.

 

Toujours en quête de leur identité et de leur passé, nos trois héros vont se retrouver confronter à de terribles réalités et vérités.

 

Qui sont-ils ? Pourquoi sont-ils pourchassés et par qui ?

 

Nos trois héros s’engagent sur un chemin dont l’issue sera à double tranchant.

 

Mon avis :

 

Suite des aventures de nos héros qui tentent de trouver des réponses à leur question.

 

Qui sont-ils ? Ont-ils vraiment tué le roi de Woltan ? Cela fait partie des nombreuses questions qu’ils se posent et attendent réponse.

 

Où peuvent-ils se cacher sinon dans leur seul endroit où on ne les attend pas ? Dans le nord. Ils décident donc de « rentrer » chez eux. Je mets bien entre guillemets car, après tout, peut-on considérer un chez soi un endroit dont on ne garde aucun souvenir ?

 

Je dois dire que ce second volet est riche en rebondissement et plein de suspens. Je l’ai adoré et dévoré.

 

Je suis littéralement tombée sous le charme de cette histoire. 3 hommes, qui ne semblent pas se connaitre, se retrouvent dans la même situation, poursuivis par des tueurs sanguinaires, sans mémoire.

 

Que tout ceci est palpitant et prend aux tripes.

 

Mon avis premier, tant sur l’histoire que les personnages, est confirmé. Je suis encore plus attachée à eux qu’avant. En plus, ils évoluent, que ce soit dans leur relation commune que mentalement.

 

On découvre 3 hommes qui se prennent d’amitié et deviennent solidaires, ce qui est très touchant.

 

Ce second tome confirme également le talent indéniable de Gabriel Katz et je suis pressée de découvrir ce qu’il nous réserve dans le troisième et dernier tome de cette histoire prenante et addictive.

 

 

Récemment (ce jour en fait), j’ai lu le billet de ma coupine fofolle (elle se reconnaitra bien sur) indiquant que cet auteur la tentait beaucoup, surtout après avoir vu autant de bloggeurs en vanter ses mérites.

 

Eh bien oui, je le conseille vivement. En plus il est français et je trouve que c’est important de le préciser car je ne trouve pas qu’il y ait assez d’auteurs français, aussi bon, en fantasy.

 

Allez lire Gabriel Katz, allez découvrir l’univers du Puit des Mémoires. Allez retrouver l’albinos flippant, Nils et son humour piquant (comme ses couteaux d’ailleurs), Karib et ses petites manières ou encore Olen et son côté fleur bleu.

 

Allez découvrir cet univers addictif et venez me dire ce que vous en pensez.

 

Bonne lecture les accros

 

Marjorie

Voir les commentaires

Aeternia - l'envers du monde - tome 2

Gabriel Katz

Gabriel Katz

L’histoire :

 

La guerre entre le culte de la Déesse et celui d’Ochin est au bord de l’implosion. Les hérétiques sont aux abords de Kyrenia.  Le duel tant attendu entre les champions respectifs des deux groupes ne peut avoir lieu, car Leth Marek est mort, assassiné.

 

Desmeon va prendre sa place et  mettre sa hache au service d’Ochin.

 

Entre complots, guerre politique et coups bas, Desmeon va devoir se battre pour survivre et découvrir une vérité dérangeante.

 

A quel prix ?

 

Mon avis :

 

Second tome des aventures de Desemon, essentiellement centré sur lui, du fait de la mort prématurée de Leth Marek à la fin du premier tome.

 

Nous retrouvons notre héros, au seuil d’une guerre sans précédent. Les hérétiques, adorateurs d’Ochin, sont aux portes de la ville et les Prêtres de la Déesse tentent par tous les moyens de garder le contrôle de la cité et des habitants.

 

Tout n’est que manipulation et manigances.

 

Ce second tome reste dans la même veine que le premier. Beaucoup de sang, de violence mais c’est aussi le plaisir d’en apprendre enfin plus sur Desmeon. Qui est-il vraiment ? Et que vaut le culte d’Ochin ?

 

Dans ce second volet, toute la vérité sera faite sur les hérétiques. Les plans seront dévoilés, les traitres démasqués.

 

Il y a beaucoup de rebondissements, rendant ce livre addictif. Impossible de s’arrêter sans aller jusqu’au bout. L’envie de connaitre la vérité est plus forte que tout.

 

Après avoir dévoré le premier tome, j’ai attendu peu de temps avant de lire le second tome et je ne suis nullement déçue.

 

Gabriel Katz confirme son talent d’écrivain dans ce second tome. L’histoire est prenante, les personnages attachants et l’écriture toujours aussi soignée. L’auteur est passé maître dans l’art du détail et son style est recherché.

 

L’univers d’Aeternia est un savant mélange où se retrouvent pêle mêle de la violence, du sang, de l’imaginaire mais aussi, et c’est important, de la tendresse et de l’humanité.

 

Maintenant, j’ai très envie de découvrir La Part des Ombres qui, il semblerait, serait également un très bon roman de cet auteur.

 

Bonne lecture les accros des bouquins…

 

Marjorie

Voir les commentaires

1 2 > >>