Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #policiers anglais catégorie

Agatha Raisin enquête - bons baisers de Chypre (tome 6)

MC Beaton

MC Beaton

L’histoire :

 

Après un mariage raté (cf lire le tome 5 d’Agatha Raisin), James s’enfuit à Chypre dans la maison qu’il avait louée pour leur nuit de noce. Agatha, ne voulant pas rester sur le carreau, le rejoint sur place et tente de recoller les morceaux.

 

Quelques jours après son arrivée, une touriste anglaise est tuée sous ses yeux, lors d’une sortie nocturne.

 

Qui a bien pu la tuer et pourquoi ?

 

Comme à son habitude, Agatha va décider de mener l’enquête, à sa façon bien sur, quitte à s’attirer les foudres, tant des policiers locaux que de James.

 

 

Mon avis :

 

Ce tome-ci, je l’ai fait durer, ne sachant pas quand sortira le prochain volet des aventures d’Agatha. Quel délice, je ne m’en lasse pas très franchement.

 

Ce nouvel opus débute après le mariage raté de nos héros, lié à l’apparition furtive de Jimmy, mari pas du tout décédé d’Agatha, mais qui décèdera le jour même, au mariage de son épouse.

 

James est parti à Chypre vivre sa lune de miel, sans son ex future épouse. Mais c’est sans compter sur l’obstination d’Agatha à reconquérir James, un James un peu refroidi par tout ça. Néanmoins, je le soupçonne d’avoir sauté sur cette occasion pour ne pas se marier.

 

Peu de temps après son arrivée, lors d’une soirée avec un groupe de touristes anglais, avec qui elle a sympathisé, un meurtre est commis sous ses yeux. Il en faut peu pour qu’Agatha reprenne du service, se mettant à dos une très grande partie de l’île.

 

Notre détective en herbe, pas toujours très douée, va se mettre en chasse de l’assassin et tenter de résoudre cette nouvelle énigme.

 

Je dois dire que notre quinqua est en grande forme, malgré un moral au ras des chaussettes. Se faire planter le jour de son mariage, jour où l’on voit réapparaitre son mari pas mort du tout, mais le trouver mort finalement, tout cela peut secouer une Agatha tout de même.

 

Je dois avouer que j’ai beaucoup rigolé de ses aventures tellement elles furent épiques.

 

Cette nouvelle énigme se passe, pour une fois, à l’étranger et j’ai apprécié vivement les passages historiques insérés par l’auteur à propos de Chypre. J’ai pu en apprendre plus sur ce petit paradis et les relations politiques actuelles avec les pays frontaliers.

 

Comme toujours, le rythme est plutôt bien soutenu, mais ponctué de nombreux passages sur les profondes méditations d’Agatha sur sa vie actuelle.

 

Un certain personnage, aperçu lors d’un tome précédent, va faire son apparition et bouleverser beaucoup de choses… Je vous laisse découvrir qui. Ce tome est un passage dans la vie de l’héroïne, très important. Quant à son final, il est explosif, croyez moi.

 

En tout état de cause, ce nouvel opus ne m’a pas déçu et il ravira les fans d’Agatha.

 

Enigme policière, secouage de témoins « à la Agatha », révélations en tout genre et discussions houleuses avec James. Tout est réuni pour une nouvelle histoire pleine de suspens et de plaisir.

 

Un vrai régal pour l’esprit, une vraie partie de rigolade et des dialogues toujours aussi dynamique pour notre duo si attachant.

 

Très bonne lecture à tous.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Agatha Raisin enquête - pour le meilleur et pour le pire (tome 5)

MC Beaton

MC Beaton

L’histoire :

 

Ca y est, enfin. James Lacey, célibataire endurci, laisse éclater au grand jour ses sentiments pour Agatha, allant jusqu’au mariage. Le village est sous le charme de ce couple autant mignon qu’improbable. Mais voilà, le jour du mariage, au moment fatidique, Agatha voit revenir Jimmy, son mari disparu depuis 20 ans.

 

Le lendemain, son corps est retrouvé, sans vie.

 

Qui a tué Jimmy et pourquoi ? Comment James va-t-il se comporter après cette nouvelle surprenante : Agatha est encore mariée !!

 

Comment Agatha va-t-elle se sortir de cette situation plus que fâcheuse ?

 

Il faudra tout le talent d’Agatha et l’aide de James pour démêler toute cette histoire.

 

Mon avis :

 

Enfin, ce n’est pas trop tôt… Depuis le temps que j’attendais la sortie du tome 5, je suis ravie de retrouver notre petit village anglais des Costwolds, surtout pour assister au mariage de nos deux tourtereaux.

 

Ca fait quand même 4 tomes qu’Agatha et James jouent au jeu du chat et de la souris amoureux. L’adage « suit moi je te fuis, fuit moi je te suis » semble parfaitement s’adapter à leur situation. Mais voilà, qu’enfin, James ouvre (vite dit tout de même) son cœur et se lie à notre Agatha.

 

L’histoire débute ainsi, le jour du mariage de nos deux tourtereaux. Roy, qui n’a pas digéré l’attitude d’Agatha (voir Randonnée mortelle), décide de s’amuser un peu aux dépens de notre héroïne et charge une détective de trouver Jimmy, le mari disparu. Elle va faire du très bon travail et le retrouver, en mode sdf épave humaine.

 

Roy, que sa bonne conscience (huuum) malmène, décide de ne pas aller plus avant, non sans avoir dit au préalable à Jimmy où vivait sa femme et qu’elle allait se marier.

 

C’est ainsi qu’Agatha voit débarquer l’épave (oui il n’y a pas d’autre mot) à son mariage au moment du fatidique « oui ». La vie de notre personnage va virer au drame quand le corps de Jimmy est retrouvé dans un fossé le lendemain.

 

James, tout chamboulé (et peut-être heureux de redevenir célibataire qui sait….), renoue avec sa chère et tendre pour tenter de prouver leur innocence.

 

Ce 5ème tome commence à toutes vitesses. Quelle histoire tout de même. Imaginez un peu Agatha, pas très honnête pour changer, qui est à deux doigts de devenir bigame, et qui voit son pire cauchemar se produire sous ses yeux.

 

Ce couple va enchaîner les catastrophes, ils sèment les morts après leur passage, sans le vouloir mais ils sont tellement drôles et touchants.

 

James, à son habitude, va faire ce que j’appelle « son james ». Il va fuir la situation, et Agatha, mais si elle s’éloigne de lui, il va revenir, ce que je trouve plutôt drôle.

 

Ce nouveau tome, je l’ai dévoré, en moins de 5 heures. Je suis sous le charme de cette série, que je trouve rafraichissante et drôle. Alors oui, les textes sont simples, les histoires peuvent paraître légères. Mais c’est ça qui, entre autre, fait le charme d’Agatha Raisin.

 

Je l’ai déjà écrit par le passé et je le redis ; Agatha est une femme comme une autre, avec ses soucis de peau, de rides et de kilos en trop. Une quinqua un peu paumée qui a beaucoup d’humour et aucune diplomatie.

 

Lire Agatha Raisin me donne toujours le sourire et me donne envie de rire.

 

A ma grande surprise, ils ont sorti en même temps les tomes 5 et 6. Pour ne pas finir trop vite, je fais durer le plaisir et j’ai réservé le tome 6 pour ce week end.

 

Nouvelles aventures à suivre, avec beaucoup de plaisir.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Agatha Raisin enquête - randonnée mortelle (tome 4)

M.C Beaton

M.C Beaton

L’histoire :

 

Après 6 longs mois d’absence, Agatha est enfin de retour chez elle dans les cotswolds. Qui dit retour, dit James Lacey, son charmant voisin. Décidée à tenter un nouveau rapprochement, Agatha va intégrer le club de randonnée local, auquel participe James.

 

Assagie notre quinqua !!!

 

Mais c’est sans compter sur un petit meurtre de rien du tout qui va relancer la machine.

 

Qui a tué Jessica ? Pourquoi ?

 

Plusieurs pistes et autant de suspects possibles.

 

Mon avis :

 

4ème tome des aventures de notre détective et une nouvelle enquête en route. Je suis vraiment fan. J’aime ces livres car, quand je les lis, je finis avec le sourire et une sensation de bonheur non feinte.

 

L’histoire débute par le dernier jour du long calvaire de 6 mois subi par Agatha à Londres. Après ce soir, elle pourra enfin rentrer chez elle.

 

De retour chez elle, Agatha retrouve le fuyant éternellement indécis James Lacey, qui souffle toujours autant le chaud et le froid.

 

Pour tenter une ultime approche, Agatha décide de s’inscrire dans son club de randonnée. Bien sûr, car sinon ça ne serait pas Agatha Raisin, à peine inscrite une randonneuse est retrouvée morte, assassinée dans un champ.

 

Ne résistant nullement à ses envies, Agatha va réussir à persuader James de retourner enquêter avec elle pour découvrir la vérité.

 

Comme toujours, Agatha ne va pas prendre de gants, mais James saura compenser ce manque de tact par des trésors de délicatesse et de diplomatie. C’est, selon moi, ce qui fait de cette équipe un très bon duo.

 

Ayant déjà lu et chroniqué les 3 premiers tomes, mon avis général reste le même. C’est une très belle écriture, fluide et légère. L’intrigue est bien pensée et mise en œuvre. Je n’ai ressenti, à aucun moment, de lourdeur ou d’ennui.

 

C’est, pour moi, non seulement un vrai plaisir de les lire mais aussi de les partager.

 

Agatha Raisin est une sorte de remède anti déprime, une vague de rire et d’humour qui me vide la tête à chaque fois. Et, en plus, cerise sur gâteau, il y a plus d’une vingtaine de tomes…

 

Malheureusement, toute histoire a son défaut et celui-ci est de taille.

 

Amis lecteurs fan de MC Beaton, il va falloir attendre le mois de mai 2017 pour lire le 5ème tome des aventures d’Agatha et James……

 

Heureusement que ça va arriver vite mais espérons qu’ils traduisent très vite les autres.

 

Très bonne lecture à vous

 

Marjorie

Voir les commentaires

ABC contre Poirot

Agatha Christie

Agatha Christie

L’histoire :

 

De retour en Angleterre, le capitaine Hastings retrouve Hercule Poirot, qui a pris sa retraite et coule des jours paisibles. Jusqu’au jour où il reçoit une lettre signée ABC et qui lui annonce qu’un meurtre sera commis. On le prévient même du jour et du lieu.

 

Qui peut bien tenter ainsi d’obliger notre célèbre belge à une course contre la montre pour trouver ce mystérieux tueur.

 

Mais cette lettre n’est pas la première et il faudra toute l’intelligence de Poirot et de ses fidèles amis, Hastings et Japp, pour trouver la solution.

 

Mon avis :

 

Rien de mieux qu’un Agatha Christie pour me remonter le moral. Après ma lecture de 1929 jours, je n’ai pas réussi à reprendre mes lectures en cours, ni en commencer une autre. Impossible, gros blocage dû à cette dernière lecture.

 

Alors, un petit Hercule Poirot me remettant en route, je me lance dans ABC contre Poirot.

 

L’histoire débute avec les retrouvailles entre Poirot et Hastings qui se remémorent leurs souvenirs communs liés aux enquêtes menées avec succès. C’est ainsi qu’une lettre arrive par la poste, signée d’un certain ABC, qui va mettre au défi notre belge de l’arrêter avant de commettre un meurtre, en une date et un lieu donnés à l’avance.

 

Qui peut être cet ABC et pourquoi lancer un tel défi macabre à Poirot ?

 

Dès la première page, je suis emportée dans l’histoire très bien pensée par Agatha Christie et j’ai retrouvé avec plaisir ce fantastique duo. Je les adore et je suis toujours autant fascinée par la façon dont l’intrigue est imaginée et mise en place.

 

Après le premier meurtre commis, d’autres seront annoncés mais pourquoi ? Et quel lien peut-il y avoir entre eux ?

 

Hercule Poirot va mettre en marche ses petites cellules grises, analyser toutes les situations, interroger les témoins et réussir à emboiter toutes les pièces pour trouver la solution, assez tordue d’ailleurs.

 

Agatha Christie a une imagination débordante qui confirme, à chaque roman, son statut de reine du polar anglais.

 

Une petite madeleine littéraire pour un roman policier bien ficelé.

 

Très bonne lecture à vous

 

Marjorie

Voir les commentaires

Agatha Raisin enquête: pas de pot pour la jardinière (tome 3)

M.C Beaton

M.C Beaton

L’histoire :

 

De retour après un mini tour du monde, Agatha Raisin retrouve avec plaisir le village et ses habitants, dont le séduisant James Lacey. Mais quelle n’est pas sa surprise de le découvrir en galante compagnie, au bras de Mary Fortune, nouvelle venue.

 

Parfaite jusqu’au bout des ongles, Agatha prend en grippe cette rivale. Mais quand on découvre le cadavre de Mary, la tête dans un pot, les pieds en l’air, Agatha met en route ses neurones pour tenter de trouver la solution à ce nouveau mystère.

 

Mon avis :

 

Oui oui, j’ai lu les tomes 2 et 3 à la suite mais j’avoue que c’est suite à une petite boulette de ma part. Mais bon j’adore vraiment et ce fut un pur moment de bonheur de retrouver Agatha pour deux livres de suite.

 

Une journée porte ouverte des jardins du village est annonciatrice d’un crêpage de chignon dans les règles entre notre Agatha nationale et sa nouvelle rivale, Mary Fortune, miss perfection.

 

Au centre de tout ceci, James Lacey. Je dois dire que j’adore ce personnage, un homme sûr de lui, avec beaucoup de prestance mais pas du tout courageux quand il s’agit des femmes.

 

Un coup, je suis proche d’Agatha, un coup je la fuis de façon très lâche. Mon dieu, elle me veut, mon dieu, elle veut plus de moi….

 

Agatha essaye de le comprendre mais, la pauvre, c’est quelque peu difficile de le suivre. A croire qu’il a des liaisons avec toutes les femmes du village sauf lui. Voilà ce que c’est que d’avoir trop de caractère.

 

Mais on l’aime comme ça Agatha. Quel personnage. L’auteure en a fait une femme forte, une femme comme toutes les autres, à qui l’on peut s’identifier.

 

J’ai encore une fois pris beaucoup de plaisir à la lire et j’attends les autres tomes avec impatience.

 

Un policier anglais, comme je les aime, des histoires cachées et des meurtres dans des petits villages anglais comme j’aime, tout est réuni pour un policier à la Agatha Christie.

 

Très bonne lecture à tous

 

Marjorie
 

Voir les commentaires

Agatha Raisin enquête: remède de cheval (tome 2)

M.C Beaton

M.C Beaton

L’histoire :

 

Quand un nouveau venu s’installe à Carsely, un vétérinaire de surcroît, jeune et plutôt beau, toute la population féminine du village est en émois et, en plus, il semblerait que notre cher vétérinaire ne semble pas insensible à notre charmante Agatha.

 

Mais quand le véto est retrouvé mort, shooté avec l’anesthésiant destiné à un cheval, le flair d’Agatha se met en marche et se pose beaucoup de questions.

 

S’agit-il d’un accident ou plutôt d’un meurtre. Accompagnée de son charmant voisin James Lacey, Agatha va partir à la recherche de la vérité, au péril de sa vie…

 

Mon avis :

 

Second volet des aventures de notre Miss Marple en herbe qui, après des petites vacances bien méritées, rentre à Carsely pour découvrir que beaucoup de choses ont changé.

 

Un vétérinaire vient de s’installer ainsi qu’une séduisante femme, Freda, qui ne semble pas laisser les hommes indifférents, pas même James, béguin de notre Agatha.

 

Quand ce dernier est retrouvé mort, notre détective en herbe se rend compte que quelque chose ne va pas. Le vétérinaire ne semblait pas si lisse que ça mais, en plus, il n’avait pas l’air d’aimer les animaux, comble pour un véto.

 

Son instinct la pousse à se poser des questions et à enquêter, malgré l’interdiction de Bill Wong, sergent de police et ami d’Agatha.

 

J’adore Agatha Raisin, si forte et si naïve à la fois. Attachante et exaspérante. Un humour de folie et une intelligence redoutable. Mais fidèle à elle-même.

 

Agatha Raisin est une bouffée d’oxygène et d’humour décapant. Un moment de bonheur livresque qui m’apporte beaucoup de joie.

 

J’ai rejoint avec beaucoup de plaisir le fan club de cette série. C’est désopilant, léger et bien écrit.

 

L’histoire est logique et bien menée. L’écriture est toujours aussi agréable à lire et le rythme soutenu.

 

Agatha Raisin enquête : le remède de cheval est un pur policier dans la tradition anglaise, bourré d’humour et truffé de personnages aussi touchants qu’attachants et énervants. Un pur moment de lecture dans la veine des Agatha Christie et Elisabeth Peters (son personnage d’Amélia Peabody peut être très attachant mais tout aussi énervant et elle a la manie de fourrer son nez là où il faut pas).

 

A lire quand on a envie de se détendre et de bien rire.

 

Bonne lecture et à bientôt

 

Marjorie
 

PS : le tome 3 suit juste après
 

Voir les commentaires

Agatha Raisin enquête: la quiche fatale

M.C Beaton

M.C Beaton

L’histoire :

 

Sans raison particulière, Agatha Raisin, pimpante quinquagénaire londonienne, décide de prendre sa retraite et vendre sa société pour aller vivre dans le cottage qu’elle a récemment acquis au cœur d’un village des Cotswolds.

 

Afin de tenter de s’intégrer à la population, elle décide de participer à un concours de quiche mais rien ne se passe comme prévu. Une personne meurt empoisonnée après avoir mangé sa quiche, la forçant à devoir admettre sa tricherie. En effet, elle a acheté la quiche à Londres. Shocking !!!

 

Qui a empoisonné la quiche d’Agatha et qui pouvait en vouloir la victime ?

 

Devant la situation, Agatha Raisin va partir à la découverte de la vérité, telle une Miss Marple en puissance.

 

Mon avis :

 

Depuis le temps que j’entendais parler de ce roman, je profite d’un récent passage dans une librairie pour me le prendre. Installée confortablement dans mon canapé devant un bon feu (je vous promets, ça fait cliché mais c’est vrai), je me lance dans la découverte de ce livre.

 

Déjà, j’aime beaucoup le titre. La quiche fatale met une touche de gaieté rien qu’en lisant la couverture.

 

L’histoire débute par la retraite un peu prématurée de notre héroïne Agatha Raisin.

 

Elle ne connait pas la campagne, elle est une pure citadine mais elle veut vivre dans un cottage au sein d’un petit village. On ne sait pas trop pourquoi mais, déjà, le sourire monte aux joues rien qu’à l’image que ça donne.

 

Voulant participer à un concours de la meilleure quiche, mais cuisinant comme « une quiche » (on excusera ce vilain mot d’humour très facile je le reconnais), elle décide d’acheter une bonne quiche épinard chez un traiteur pour gagner le concours.

 

Mais, rien ne se passe comme prévu et le juge de la compétition meurt empoisonné et le coupable est la quiche d’Agatha, ce qui la forcera  à avouer la sombre vérité : Agatha Raisin ne sait pas cuisiner.

 

Rien qu’en écrivant ces lignes, je souris au rappel de ce livre que j’ai terminé tout juste ce matin.

 

Le style du roman est léger et agréable à lire, tout en étant soutenu. Tout est fluide dans ce livre. Dès que l’on passe les premières pages, on se sent emporté dans le voyage entamé par cette femme.

 

J’ai adoré l’histoire. Agatha Raisin est une Miss Marple quinquagénaire. Elle quitte une vie remplie pour un endroit plus que calme mais où, finalement, elle va trouver ce qui lui manquait avant.

 

L’auteure a créé un personnage attachant mais les autres ne sont pas en reste. Que ce soit le policier Wong, qui se prend d’affection pour Agatha, ou la femme du pasteur, qui est la bonté incarnée et va apporter beaucoup à notre héroïne, tout ce petit monde m’a fait rêver.

 

Je suis une fan de l’Angleterre et de ces petits villages, à la Barnaby ou Agatha Christie, où pleins de petits potins et secrets se nichent.

 

J’ai passé un excellent moment de lecture avec Agatha Raisin. Ce personnage, très humain, ressemble à beaucoup de femmes et c’est ce qui est bien. Ce n’est, ni une wonder woman, ni une gazelle à qui tout réussit.

 

C’est juste une femme comme les autres, la rendant accessible à tout lecteur.

 

En résumé, Agatha Raisin mène l’enquête nous fait passer un très bon moment livresque. Beaucoup d’humour au rendez-vous, des secrets et potins en tout genre et un début de série qui laisse présager de bonnes lectures.

 

A bientôt les accros

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le noël d'Hercule Poirot

Agatha Christie

Agatha Christie

L’histoire :

 

Simeon LEE décide de réunir toute sa famille pour célébrer Nöel dans son manoir familial.  Mais il n’est pas l’homme le plus aimé et ce n’est pas non plus l’amour fou entre lui et ses enfants.

 

Surtout que, débarquant de nulle part, la famille voit arriver la « petite fille » du tyran ainsi que le fils d’un ancien associé.

 

Fidèle à lui-même, Simeon tente de faire tourner en bourrique sa famille jusqu’à que son corps soit retrouvé dans sa chambre, fermée de l’intérieur.

 

Qui a pu le tuer et pourquoi ?

 

Telles sont les questions que se posent Hercule Poirot qui va devoir mettre en œuvre toutes ses cellules grises pour découvrir la vérité.

 

Mon avis :

 

Dernier livre de ma pile du Cold Winter Challenge, accessoirement thème du dernier book club de Livraddict, j’ai adoré cette histoire.

 

Bon, tout le monde qui me connait le sait. Je suis une fan ultra fan d’Agatha Christie, que je considère comme la reine incontestée du policier anglais.

 

L’histoire débute par des retrouvailles houleuses au sein d’une grande fratrie menée par un patriarche au caractère bien trempé. Noël se place sous le signe de la guerre et des explications.

 

L’intrigue prend place en douceur, les personnages sont présentés et trouvent leur place dans la toile imaginée par l’auteure. Elle va nous amener à penser que chaque personnage peut être le tueur du patriarche.

 

C’est ce que j’aime chez Agatha Christie. Elle nous tient en haleine jusqu’aux dernières minutes, jusqu’à la révélation finale de notre enquêteur préféré.

 

Car oui, que serait un Agatha Christie sans Hercule Poirot ?

 

Comme toujours, il va mettre en route ses petites cellules grises et démêler le vrai du faux.

 

La plume est toujours aussi agréable à lire et son niveau soutenu. Ses personnages sont travaillés et son énigme poussée.

 

Je lui mettrai un 9 sur 10 car, bien sur, la perfection n’existe pas

 

Le Noël d’Hercule Poirot est une madeleine littéraire qui permet de passer un bon moment de lecture au coin du feu.

 

A vos livres les amis et bonne lecture

 

Marjorie

Voir les commentaires

La révélation de Noël

La révélation de Noël

L’histoire :

 

Emily Radley, sœur de Charlotte Pitt, reçoit une lettre de son beau-frère lui annonçant que sa tante, Susannah, est gravement malade et va bientôt mourir. Pour ne pas rester seule durant son dernier noël, Emily décide de la rejoindre en Irlande.

 

Sur place, elle va refaire connaissance avec cette tante qu’elle n’a plus vu depuis très longtemps, ayant été brouillée avec le reste de sa famille le jour où elle décida d’épouser un irlandais.

 

Arrivée sur place, elle se rend compte qu’un secret gangrène le village et, à la demande voilée de sa tante, elle décide de trouver la vérité.

 

Mon avis :

 

Nouveau conte de noël que je lis dans le cadre de mon Cold Winter Challenge et j’ai adoré, comme toujours quand je lis Anne Perry.

 

Nous partons en Irlande, en pleine tempête, au chevet de Susannah, la tante d’Emily et Charlotte, la sœur de leur père, qui fut rejetée par sa famille le jour où elle épousa un irlandais catholique et partit vivre avec lui.

 

Malade, elle demande la présence de Charlotte à ses côtés, pour le motif de trouver la solution d’un mystère qui empoisonne le village entier.

 

Anne Perry, comme toujours, décortique et analyse l’âme humaine au temps de l’Angleterre victorienne. Elle nous entraîne au cœur du mystère et du mensonge.

 

Comment un mensonge peut gangréner tout un groupe de personne ?

 

Comme toujours, l’auteure nous délivre un conte de noël de toute beauté, frappant de vérité et écrit d’une main de maître. Sa plume est exquise et agréable à lire.

 

Pour être un conte de noël, il faut une belle fin bien sur, et nous l’avons en un sens.

 

J’ai adoré ce conte, qui fait chaud au cœur car il nous prouve que l’être humain peut tout surpasser et pardonner.

 

Bonne lecture à tous et de belles fêtes de fin d’année

 

Marjorie

Voir les commentaires

La disparue de Noël

Anne Perry

Anne Perry

L’histoire :

 

Coupable !!!! Tel est le verdict rendu à l’encontre d’Isobel Alvie, par « ses amis » suite au suicide d’une jeune veuve après une remarque sous le coup de la jalousie à son encontre.

 

Pour se racheter, tel que cela fut décidé par les personnes réunies chez Omegus Jones, Isobel va devoir aller annoncer en personne à la mère d’Isobel, que sa fille s’est suicidée, semble-t-il par sa faute.

 

Pour entreprendre ce lourd voyage, qui ne sera pas sans conséquence, Isobel peut compter sur sa seule amie, Lady Vespasia.

 

Mais tout le monde peut cacher des secrets, enfouis au plus profond de notre être.

 

Gwendolyn en cachait-elle un sous son vernis de perfection ?

 

Mon avis :

 

Nouveau livre sur ma liste du Cold Winter Challenge pour ce conte de Noël de l’excellente Anne Perry. Cette auteure maitrise à la perfection les codes de l’Angleterre victorienne.

 

Anne Perry est surtout connue pour ses deux personnages de policier, dont Thomas Pitt, que nous retrouvons dans beaucoup de romans de l’auteure. Mais elle a également écrit une série de contes de noël.

 

Dans ce dernier, plusieurs personnes sont réunies chez Omegus Jones pour un week end d’avant noël. Les tensions sont palpables, poussant à des échanges houleux, le ton montant, jusqu’au moment ultime où la parole de trop fuse.

 

Isobel va regretter cette parole, car le lendemain sa « victime » est retrouvée morte, suicide.

 

A la suite d’un « procès », Isobel est déclarée coupable et va mener sa pénitence jusqu’au bout.

 

Anne Perry décortique, pour notre plus grand plaisir, les diktats de l’Angleterre victorienne et met en scène une forme de procès de la grande bourgeoisie, mettant en avant l’hypocrisie ambiante et l’importance du paraître.

 

Isobel est obligée de se remettre en question et de se rendre que tout le monde cache des secrets au plus profond de leur être. C’est une bonne étude psychologique, à une époque où, déjà, tout se joue sur une simple réputation.

 

Mais ce conte met aussi en avant le côté humain qui peut entrer en ligne de compte dans une amitié, comme celle existant finalement entre Isobel et Lady Vespasia, seule personne qui va aider notre coupable désignée, dont le seul vrai crime est d'être un être humain, avec ses défauts. Mais, elle aussi, a ses secrets et souhaite s’amender.

 

En résumé, ce conte de noël est une étude de l’âme humaine, de ses déviances et de ses bons côtés.

 

Bonne lecture

 

Marjorie

Voir les commentaires

1 2 > >>