Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #tolbiac juillet catégorie

La fenêtre de Dieu

Cédric Blondelot

Cédric Blondelot

L'histoire:

 

Une femme qui décède aux Etats-Unis, un bébé abandonné à Paris, une vache qui meurt et se transforme en Perfecto.

 

Tolbiac Juillet grandit dans l'insouciance, auprès de parents adoptifs qui lui offrent la vie de rêve qu'il mérite.

 

Mais voilà, les toilettes peuvent être traitres et le voilà aspiré par une cuvette traitresse, l'envoyant bourlinguer dans une autre vie, une autre époque.

 

Qui aurait pu penser que des WC avaient des pouvoirs magiques???

 

Mon avis:

 

Tolbiac Juillet, alias Cédric Blondelot, a croisé mon chemin il y a quelques mois, m'invitant à découvrir son univers. Après moultes recherches, je vis que ce monsieur avait son petit fan club bien à lui, tous tombés sous son charme.

 

Alors, pourquoi pas moi?

 

Après lecture de la Fenêtre de Dieu, je confirme bien volontiers mon adhésion au groupe.

 

J'avoue avoir écarquillé grand les yeux dès les premiers chapitres. Entre les pensées d'une vache et ses réflexions psychologiques (très justes d'ailleurs), l'histoire de Tolbiac et son incapacité à une constance totale, je suis tombée sous le charme de l'ambiance du livre.

 

Tolbiac Juillet a été abandonné près d'un kiosque à journaux dans le 13ème arrondissement un jour de juillet... d'où son patronyme.

 

Il ne maitrise pas trop sa vie et se retrouve un jour aspiré par le trou des chiottes, un peu comme les poissons dans le Monde de Némo (ça c'est de la comparaison quand même...), pour atterir dans le sud de la France, en décembre, sous les traits de Zéphyr Derien.

 

Il est le seul à savoir qui il est mais là, bien sur, ça complique un peu les choses.

 

Je suis bluffée je dois le dire. C'est une véritable réussite. La fin me laisse sur ma faim.... Tolbiac Juillet, revenez vite, on s'ennuie sans vous....

 

On sent le travail de recherche effectué pour crédibiliser l'histoire. La plume est légère et très agréable à lire. Le style est soutenu et sans lourdeur.

 

Cédric BLONDELOT mérite les éloges reçues des lecteurs et j'espère poser ma modeste pierre à son édifice.

 

J'ai beaucoup d'admiration pour les auteurs qui se battent chaque jour pour se faire connaitre et exister dans notre univers littéraire actuel.

 

Alors je concluerai ma chronique avec ceci:

 

si vous avez envie de plonger dans un monde décalé mais tordant, si vous avez envie de nouveauté et n'avez pas peur de finir accro, lisez La fenêtre de Dieu.

 

PS: en plus l'auteur est vachement sympa, ce qui ne gâche en rien ce plaisir.

 

PPS: j'ai plané à Saint Malo, pour la malouine que je suis, ma ville adorée me manque. Merci merci d'y avoir basé une partie de votre histoire

 

Bonne lecture les accros

 

Marjorie

Voir les commentaires