Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le portrait de Dorian Gray

Oscar Wilde

Oscar Wilde

L'histoire:

Lord Henry, aristocrate anglais, rencontre par l'intermédiaire de l'un de ses amis, le peintre Basil Hallward, le tout jeune Dorian Gray, lequel est le modèle de la dernière oeuvre de l'artiste. Dès le premier regard, Lord Henry éprouve une certaine fascination pour l'adolescent, tant pour la sensation de pureté qu'il dégage que pour sa beauté.

Une relation très particulière se noue entre les hommes, Lors Henry prenant sous son aile le jeune Dorian. A la suite d'un échange sur le thème de la beauté et son côté éphémère, Dorian, en admiration devant le tableau exécuté par Basil, formule le vœu très étrange de voir son tableau vieillir à sa place, ne perdant ainsi aucune once de sa beauté naturelle et de sa jeunesse.

Dorian Gray, qui fut protégé dans son cocon du monde extérieur, exerce une fascination sur les gens d'une telle ampleur, qu'elle finit pas le détruire ainsi que ceux qui l'entourent.

Il se met à sombrer dans une folie dévastatrice pour son âme et son corps, comme si la possibilité de demeurer éternel lui donnait l'opportunité de faire tout ce qu'il voulait, sans craindre d'effets secondaires.

Néanmoins, la folie de Dorian trouve d'elle-même sa limite et ce dernier se trouve contraint à faire face à ses actes.

"Je donnerais mon âme". Du simple voeu à la réalité, il n'y a dès fois qu'un pas.

Mon avis:

Le portrait de Dorian Gray fait partie de ces livres que je souhaite lire depuis de très nombreuses années, tant l'histoire de ce roman me fascine. Ne pas vieillir. Rester éternellement jeune. Car, au final, si nous analysons l'histoire, nous sommes en présence de la quête perpétuelle de la jeunesse éternelle. Ce roman, écrit en 1890, nous montre à quel point la course à la jeunesse et au paraître touchait n'importe quelle époque.

Ce livre est véritablement passionnant. D'Oscar Wilde il fut très souvent cité une version édulcorée de sa célèbre phrase sur la tentation. Mais il ne faut pas oublier son talent littéraire et sa prose tout aussi exceptionnelle.

Il traite de la psychologie des Hommes avec beaucoup de maturité pour son époque.

Ce livre est le livre des "si". Et si Dorian n'avait jamais rencontré Basil, il n'aurait pas été fait son portrait. Et il n'aurait jamais rencontré Lord Henry. Et sa vie n'aurait jamais été changée ainsi.

Tout commence par la rencontre de Dorian avec celui qui cherchera par tous les moyens à dominer la vie mentale de ce jeune homme. Lord Henry, du fait de la fascination qu'exerce sur lui Dorian, va chercher à la contrôler. Et ce sont ses paroles qui débutent l'histoire.

Dorian, jeune homme si plein de réserve et de douceur, se transforme sous l'égide de Lord Henry en un homme centré sur lui-même, son bien être, sans se soucier de son influence néfaste sur les autres.

Au final, Dorian devient ce qu'est Lord Henry, un homme qui influence autrui, allant jusqu'à les détruire, souvent involontairement, et se détruisant un peu lui-même chaque jour.

Ce livre est un chef d'oeuvre de la littérature anglaise, dont le côté un peu mystique s'efface devant la morale de l'histoire. La course à la jeunesse éternelle, à la beauté, vaut-elle de sacrifier son âme et sa vie.

Le portrait de Dorian Gray, une oeuvre qui fascinera des générations entières au fil des siècles.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le règne des ombres

Sandrine Desse

Sandrine Desse

L'histoire:

Henry, Karl et Denis présentent une émission sur les phénomènes paranormaux et sont appelés par le Maire de la petite ville de Laminster pour enquêter sur le mystère du Presbytère. Une jeune servante serait morte pendue après avoir été répudiée par le prête de la ville car il l'avait mise enceinte.

Nos jeunes gens vont venir enquêter pensant trouver les mêmes phénomènes que d'habitude. Mais, rien ne se passe comme prévu. Que se passe-t-il quand le chasseur devient le chassé?

Mon avis:

J'ai découvert Sandrine Desse suite à un message de sa part m'invitant à découvrir ses livres sur EDILIVRE. J'ai arrêté mon premier choix sur le Règne des ombres. J'avoue, je suis fan de ces histoires de paranormal car j'y crois.

Je sais, vous allez me prendre pour une dingue en lisant ça mais je suis catholique/croyante et j'ai toujours cru à ce monde. C'est donc tout naturellement que je me suis plongée dans cette histoire.

La base de l'intrigue est bien choisie. Des chasseurs de revenants appelés pour un lieu chargé de mystères et entouré d'histoires folles, cela fait un bon terreau pour une histoire prenante.

Les personnages, de jeunes gens que rien ne peut effrayer et un brin cynique, sont vraiment attachants.

Ce qui parait à la base une histoire banale trouve un bon rebondissement et se lance à 100 à l'heure, nous entraînant dans une intrigue bien ficelée.

A sa lecture, je n'ai ressenti aucun moment de lassitude ou d'ennui. L'écriture de l'auteur est fluide, sans lourdeur et se lit agréablement bien.

On ressent de la culture générale à la façon dont est écrit le roman.

Néanmoins, et cela sera mon seul point négatif, je regrette que la fin de l'histoire soit aussi peu pointue.

La fin est plutôt décevante dans le sens où je la ressens un peu bâclée. J'aurais apprécié une fin un peu plus travaillée, plus en détails, pouvant même pousser notre imagination à penser à une suite au Règne des ombres.

En conclusion:

Ne voulant pas spoiler le livre, mais juste vous donner envie de l'acheter et de le lire, je dirai que ce roman mérite d'être lu et qu'il m'a beaucoup plu. L'histoire est vraiment bien, les personnages plutôt sympathiques et l'intrigue mystique fait travailler notre imagination débordante.

16/20. Très bon livre Sandrine Desse :-)

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le fugitif

 

tous les livres sur Babelio.com

L'histoire:

Marc Renard, détective privé, est sollicité par la famille Griffard pour retrouver leur fils, Thomas, un jeune adolescent de 17 ans disparu après un concert depuis bientôt 3 mois. Son enquête va le mener dans le coeur de Rennes et dans le monde de la nuit et des marginaux, entre autre. Qu'est-il arrivé à ce jeune homme? C'est ce que notre enquêteur privé va tenter de découvrir, sans savoir où cela va le mener.

 

Mon avis:

En tout premier lieu, je tiens à remercier infinimement Babelio, l'opération Masse Critique et les Editions LIV'EDITIONS pour l'envoi de ce roman de Jean-Marc PERRET. C'est ma toute première participation et je suis très honorée de cette sélection.

Pour ce qui est du roman en général, je l'ai tout simplement dévoré. Il s'agit du 5ème roman de cet auteur, dont les intrigues se situent en Bretagne, Jean-Marc PERRET étant natif de Carnac. Pour la bretonne que je suis, j'avoue avoir une prédilection marquée pour les histoires se passant chez moi. Nostalgie du pays.

Le personnage principal de Marc Renard est très attachant. Sans fioritures, il permet au lecteur de s'identifier à lui sans difficulté. Cela change des personnages trop parfaits pour être réels.

J'ai beaucoup apprécié également le personnage de Marlène, une nana bien dans sa peau, bosseuse et qui apporte un plus à Marc Renard, une touche féminine n'étant pas négligeable.

Concernant l'histoire en elle-même, l'intrigue est bien ficelée. Le fil de l'histoire est logique et cohérent et nous sommes happés par le récit.

Le cadre général de l'histoire nous fait voyager dans la Bretagne mystérieuse et nous amène à rêver de voyage et de dépaysement.

L'écriture est fluide et agréable à lire, sans lourdeur. Les passages descriptifs alternent bien avec les dialogues, sans causer de passages à vide. La plume de l'auteur est bien maitrisée et l'on sent une grande culture générale dans les écrits de Jean-Marc Perret.

Enfin, et cela a son importance à mon sens, je n'ai pas relevé d'incohérence de publication, ce qui démontre le sérieux du travail de relecture.

 

En résumé:

Un ado disparu, un détective privé qui enquête, une intrigue qui ne connait son dénouement que dans les dernières pages. Tout est réuni pour une bonne histoire policière sur fond de Bretagne. Que demander de plus. Ce livre plaira aux fan du genre. Il s'agit, pour moi, d'un vrai coup de coeur qui me donne envie de suivre cet auteur dans ses prochaines sorties.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Mortel sabbat

Preston & Child

Preston & Child

L'histoire:

Aloysius Pendergast, se remettant des événements survenus il y a quelques semaines (Cf Labyrinthe fatal), est sollicité par Monsieur Percival Lake afin d'enquêter sur le saccage de sa cave à vins et dont la police locale n'en a cure. Après avoir opposé son refus, l'Inspecteur Pendergast, accompagné de Constance, décide de venir enquêter sur place. En fouillant, il découvre la présence d'une niche dans le mur ayant contenu un corps humain.

Dans le même temps, un historien effectuant des recherches sur un navire disparu au 19ème siècle, est sauvagement assassiné, son corps recouvert de symboles sataniques.

Ces deux événements sont-ils reliés entre eux? Que cachait la dévastation de la cave de Monsieur Lake?

L'inspecteur Pendergast, assistée de Constance, va partir à la pêche aux indices pour comprendre le secret qui semble entaché cette ville.

Mon avis:

En toute fan inconditionnelle de Preston & Child, j'ai attendu ce livre avec une impatience digne d'une petite fille la veille de Noël. Ce nouvel opus ne déroge en aucune manière au succès de cette série, dont le mérite est largement avéré et non volé.

Ce roman est centré sur les seuls personnages d'Aloysius et Constance. Il y a toujours eu un lien très fort entre eux que j'ai plaisir à voir évoluer au fil des romans.

Ce roman réunit tous les ingrédients pour une histoire fantastique: des meurtres qui semblent rituels, des symboles sataniques, la présence géographique proche de la ville de Salem avec son très tristement célèbre procès des sorcières de Salem, un navire échoué des années auparavant.

La magie opère et nous sommes transportés dans ce petit village américain de bord de mer au côté de notre Aloysuis qui ne se départit jamais de son humour tellement mordant. On se surprend à sourire à ses blagues, à soupirer en même temps que Constance dont la découverte du monde moderne l'étonnera toujours.

Je suis toujours aussi époustouflée par le savoir-faire donné à ces personnages par les auteurs, pensant aux nombres incalculables d'heures nécessaires à ces deux hommes pour faire les recherches obligatoires pour la crédibilité de leur histoire et des personnages. Douglas Preston et Lincoln Child sont vraiment des maîtres en la matière.

Un nouvel opus brillant qui ne décevra nullement les fans de la série.Les pages filent à toute allure sans que l'on s'en rende compte et nous arrivons à la fin du livre, tristes, car il est fini....

Mais rien n'est jamais vraiment fini avec Perdergast :-).

En conclusion, je dirai juste ceci: acheter le livre et faites vous un pur moment de bonheur en le lisant.

 

Marjorie

Voir les commentaires

After - tome 1

Anna Todd

Anna Todd

L'histoire:

Thérésa, dite Tessa, jeune fille de 18 ans, commence un nouveau chapitre de sa vie en entrant à l'université. A peine arrivée, elle découvre avec étonnement sa coloc de chambre et ses amis, dont Hardin. Un monde les sépare mais, contre toute attente, ils vont se rapprocher.

Tessa se rend compte de son attirance pour Hardin, mais il n'a rien du gendre idéal.

Une histoire passionnelle et fusionnelle, ponctuée de bagarres, va naître entre nos deux protagonistes. Vont-ils en sortir indemnes ou, au contraire, en payer le prix?

Mon avis:

Devant un tel engouement pour cette série, je me suis dit qu'il ne fallait pas mourir idiote et lire le premier volume. Je l'ai lu assez vite, ce qui n'est pas trop étonnant.

En fait, j'ai eu l'impression de me retrouver dans une version soft de Cinquante Nuances de Grey. On y retrouve la même base. La jeune fille chaste et propre sur elle, sérieuse dans ses études et, bien sur, toujours vierge. A la place du riche homme d'affaires pervers, on retrouve un punk tatoué ayant une vie de famille compliquée, une vie compliquée et ressentant l'envie de jouer avec cette oie blanche. Sans oublier les secrets et les diverses scènes de sexe qui émaillent le livre.

Je ne tiens pas à tomber dans le cliché de la féministe "en mal de combat pour la défense des filles vierges et que le monde n'a pas encore abimé". Mais j'avoue ne pas comprendre en quoi l'histoire de ces personnages peut paraître romantique.

Seulement quelques jours après sa rencontre avec Hardin, Tessa se rend compte de pleins de choses. Enfin elle vit, elle est heureuse.... Bon, déjà rien que ça, j'ai tiqué.

Je n'arrive vraiment pas à accrocher avec ce style d'histoire. Et je pense que, si j'étais maman d'une fille, j'en ferai une attaque cardiaque si cela lui arrivait.

Je pense d'ailleurs à ma propre mère en écrivant ça et cela me rappelle nos discussions lors de la sortie de la trilogie des Grey.

En conclusion, je ne pense pas lire les prochains volumes sans m'énerver sur beaucoup de choses. Je dois surement avoir passer l'âge de m'extasier sur des garçons ténébreux au passé lourd et qui réveillent le côté maman de beaucoup de filles.

Je tiens tout de même à saluer l'écriture de l'auteur et son talent. J'aurai plaisir à la découvrir d'autant plus dans un style différent. Anna Todd a beaucoup de talent et je table sur un avenir dans l'écriture des plus radieux.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Labyrinthe fatal

Preston & Child

Preston & Child

L'histoire:

Un soir, l'agent du FBI Pendergast retrouve devant la porte de sa résidence de Riverside Driv le corps d'Alban, son fils. Il a été étranglé et balancé sur le bas de la porte de son père. L'enquête est confiée au prometteur Inspecteur Angler, qui va tout tenter pour percer les mystères qui entourent ce meurtre.

De son côté, le Lieutenant d'Agosta, fraîchement marié à Laura Hayward, est appelé pour enquêter sur la mort d'un technicien au Museum d'histoire naturelle de New York, celui-là même qui fut le théâtre de meurtres sanglants par le passé.(Voir le grenier des enfers).

Au fil de l'enquête, tout porte à croire que les évènements sont liés. Qui a réussi à tuer Alban, pourtant lui-même tueur impitoyable? Veut-on faire passer un message à Pendergast?

Les auteurs nous entrainent dans une course implacable pour résoudre ces meurtres.

Mon avis:

Encore et toujours, les auteurs ne m'ont pas déçus. Il n'est déjà pas facile d'écrire un roman en solo, alors à deux, cela relève de l'exploit. Le personnage de l'inspecteur Pendergast est tout à fait surprenant. Agent chevronné du FBI, maître dans l'art du déguisement et de la traque, sachant maîtriser bon nombres de choses qui échappent au commun des mortels (sa maîtrise d'arts martiaux et de techniques de méditation par exemple), cet homme est fascinant. Ses origines du sud en font un genteman, permettant ainsi de créer une aura de mystère autour de lui.

Vincent d'Agosta est, de son coté, totalement à l'opposé de l'agent du FBI. Il est bourru, mal rasé, un brin en but avec l'autorité mais c'est un flic hors pair qui forme, contre toute attente, une parfaite équipe avec Pendergast.

Dans ce nouvel opus de leurs aventures, où nous avons le bonheur de retrouver Constance, la protégée d'Aloysius, et Margo Green, présente dans d'anciennes aventures, Il nous est fait montre des talents de ces deux hommes dans la traque des tueurs impitoyables qu'ils vont devoir affronter.

Je suis restée scotchée à mon livre, ayant beaucoup de mal à le laisser, tellement le rythme de l'histoire nous tient en haleine jusqu'à la fin.

Comme toujours, le style d'écriture des auteurs est d'une grande fluidité, nous permettant d'autant mieux de comprendre les explications techniques mais passionnantes fournies par les auteurs.

Je n'ai rencontré aucun moment de lassitude à la lecture de ce livre, comme j'avais pu en ressentir dans Les croassements de la nuit.

Labyrinthe fatal prouve, mais cela est-ce bien nécessaire, le talents des auteurs à écrire un pur roman policier, agrémenté de personnages hors du commun, auxquels par la force des choses, nous nous sommes attachés depuis longtemps.

Très bon opus, qui nous donne envie de lire la suite.

Voir les commentaires

Outlander - Le chardon et le tartan

Diana Gabaldon

Diana Gabaldon

L'histoire:

Ecosse, 1945, dans un petit village. Claire et son mari, Franck, viennent de se retrouver après de longues années d'absence dues à la Seconde Guerre Mondiale. Claire a officié en tant qu'infirmière et Franck a été enrôlé dans l'armée. Franck cherche à établir son arbre généalogique, ce qui l'amène à rencontrer diverses personnes, dont le vicaire et sa gouvernante.

Claire, de son côté, rencontre un personnage singulier qui va lui enseigner l'art des plantes. C'est ainsi qu'elle tombe sur un site faisant penser à Stonehenge. Un matin, tôt, Claire et son mari assistent à une cérémonie tenue par des druidesses.

c'est là que, entendant des bruits sourds faisant penser à une bataille, Claire se retrouve propulsée dans le temps et atterrit littéralement au 18ème siècle, en Ecosse, nez à nez avec l'ancêtre de son époux, le sulfureux Capitaine RANDALL.

C'est le début d'une histoire complètement folle dans laquelle Claire va essayer de sauver sa tête, tout en persuadant les Ecossais de ne pas être une espionne anglaise, les anglais de ne pas être une espionne française, le tout en tentant de ne pas craquer pour le séduisant et irrésistible Jamie, fougueux écossais qui va la faire vibrer.

Mon avis:

Comme tout le monde, j'ai entendu parler de la sortie de la série adaptée de ce livre. Et comme je participe un club de lecture sur LIVRADDICT sur ce roman, alors autant en profiter.

J'ai été agréablement surprise par ce premier tome. J'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre quant à l'histoire d'une femme du 20ème siècle atterrissant au 18ème siècle. Mais, au final, l'auteur a imaginé quelque chose de vraiment bien.

Son personnage de Claire est une femme de caractère, avec beaucoup d'humour et qui arrive à garder la tête sur les épaules au moment adéquat pour rester en vie. Bien sur, étant en présence d'une fiction, j'ai tout de même trouvé qu'elle s'adaptait "trop bien". Cela reste une fiction, l'on peut donc se permettre beaucoup de choses.

Nous retrouvons également l'habituelle histoire d'amour improbable, entre Claire et Jamie.

Le personnage de Jamie me plait beaucoup et m'a fait beaucoup rire. Il est à la fois très naïf, fort et valeureux.

Claire se sent immédiatement attirée par cet homme mais se retrouve vite désemparée en pensant à son mari.

D'ailleurs, que devient son mari? S'est-il aperçu de son absence? Je regrette qu'il n'y ait rien, dans ce premier tome, sur ce que ressent son mari du fait de son "départ involontaire".

En résumé:

Ce premier tome est plutôt réussi dans l'ensemble. L'histoire est originale et soutenue par des personnages forts et vraiment attachants. Nous devinons très tôt certains rapprochements bien sur mais ça fait sourire à la lecture.

Quant au style de l'auteure, il est très agréable à lire et les descriptions, tant historiques que géographiques, sont un plus indéniable à ce roman.

A conseiller pour tous les amoureux du romantisme teinté d'humour, sur fond d'histoire.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Le dompteur de lions

Camilla Läckberg

Camilla Läckberg

L'histoire:

Une adolescente, Victoria, est renversée par une voiture en pleine forêt et est emmenée en urgence à l'hôpital. Cela faisait 4 mois qu'elle était portée disparue. Très vite, la police est informée de la situation et débarque en force aux urgences. Là, ils découvrent avec horreur les tortures subies par la jeune fille, on lui a enlevé les yeux, coupé la langue et percé les tympans. Aux vues de l'état de ses blessures, la jeune fille succombera.

Qui pouvait en vouloir autant à cette jeune fille pour lui faire subir ces horreurs. Sa disparition aurait-elle un lien avec celle de 4 autres jeunes filles?

Dans le même temps, Erica est en pleine préparation d'un nouveau roman basé sur l'histoire vraie de Laila, enfermée depuis plus de 20 ans pour le meurtre de son époux. Sur les lieux du crime, Louise, la fille du couple, était découverte enchaînée dans la cave et il a été démontré qu'elle avait subie des violences. Pour les besoins de son livre, Erica rencontre Laila en prison.

Ces deux histoires seraient-elles liées? Laila cacherait un lourd secret, Erica en est convaincue. Mais lequel?

Comme toujours, notre héroïne va enquêter pour comprendre ce qui lui échappe et aider son mari à trouver le coupable.

Mon avis:

Alors là, ouah. Je ne cache pas mon goût immodéré pour cette auteure. Je l'adore, je suis accro :-). Quand j'ai su qu'elle en sortait enfin un nouveau, je l'ai acheté le jour même, commencé le jour même et j'ai eu beaucoup de mal à pas le lire en une fois.

Le dompteur de lions est surement, à mon humble avis, l'une des meilleures histoires de Camilla Läckberg. Nous retrouvons avec plaisir Erica et Patrick, toujours en train de tenter de gérer leurs 3 enfants.

Rien à redire de la plume de l'écrivain. Elle est toujours aussi fluide et agréable à lire. Le suspens nous tient en haleine jusqu'aux dernières pages.

L'histoire est bien ficelée et nous vibrons avec les personnages. Comme toujours, nous retrouvons le style habituel d'une succession de paragraphes, nous emmenant tantôt dans le présent, tantôt dans le passé, stoppant la narration au moment crucial qui nous donne envie de dévorer les pages pour savoir le fin mot de l'histoire.

Les fan de l'auteur seront ravis de ce nouvel opus des aventures d'Erica et de Patrick.

Avec une bonne histoire, une intrigue accrocheuse et un rythme soutenu, le Dompteur de Lions ravira les fans du genre.

A lire sans modération.

Bonne lecture :-D

 

Marjorie

Voir les commentaires

LE NOUVEAU NOM (Tome 2)

Elena Ferrante

Elena Ferrante

Description : (L'amie prodigieuse Tome 2)

Naples, années soixante. Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l'a trahie en s'associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent dans le quartier et qu'elle déteste depuis son plus jeune âge. Pour Lila Cerullo, née pauvre et devenue riche en épousant l'épicier, c'est le début d'une période trouble : elle méprise son époux, refuse qu'il la touche, mais est obligée de céder. Elle travaille désormais dans la nouvelle boutique de sa belle-famille, tandis que Stefano inaugure un magasin de chaussures de la marque Cerullo en partenariat avec les Solara. De son côté, son amie Elena Greco, la narratrice, poursuit ses études au lycée et est éperdument amoureuse de Nino Sarratore, qu'elle connait depuis l'enfance et qui fréquente à présent l'université. Quand l'été arrive, les deux amies partent pour Ischia avec la mère et la belle-soeur de Lila, car l'air de la mer doit l'aider à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. La famille Sarratore est également en vacances à Ischia et bientôt Lila et Elena revoient Nino.

Mon avis : Nous retrouvons Elena et Lila, les amies inséparables qui ont grandi dans un quartier pauvre de Naples. Elles ont seize ans. Douée et écorchée vive, Lila ne choisit pas vraiment la voie du mariage. Elena poursuit ses études, malgré toutes les difficultés, le mépris de ses camarades, elle qui ne connait pas les codes et les convenances d'autres milieux que le sien. Nous retrouvons l'amitié, au delà des ruptures et des drames de leur vie. C'est aussi l'histoire d'une libération dans une ville gangrenée par la Camorra, elles vont s'arracher à la pression de leur milieu social, à la violence des hommes mais vont en payer le prix fort. A travers elles, on comprend mieux les enjeux féministes et politiques de l'Italie. On explore les passions, les rapports de domination dont le viol, les jalousies, les trahisons, mais aussi la rage de se battre et d'aimer. J'avoue que je me suis prise au jeu de cette saga romanesque, c'est aussi la reconstitution d'un monde, de Naples et de l'Italie. J'attends avec impatience la suite des aventures d'Elena et de Lila.

Voir les commentaires

L'AMIE PRODIGIEUSE (Tome 1)

Elena Ferrante

Elena Ferrante

Description : "Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C'était la vie, un point c'est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile." Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre en pleine ébullition.

Mon avis : Dans un premier temps, je n'étais pas attirée par ce roman, j'avais lu des articles sur cet auteur, puis je me suis lancée. C'est passionnant mais foisonnant au niveau des personnages, il faut suivre et s'y retrouver, heureusement nous avons un index.

Naples 1958, nous suivons Lila et Elena la narratrice, leur enfance dans un quartier pauvre.

Lila rebelle, incroyablement intelligente, fascine et inquiète son amie Elena plus calme. Il y a de nombreux conflits entre elles. Dans ce quartier, l'école est un luxe, les enfants travaillent rapidement pour aider leur famille. Les filles vivent dans le vacarme et la violence, les pères frappent, et les grands frères prennent le relais. Lila dont les parents ne veulent pas payer ne suit pas d'études secondaires à la différence d'Elena qui elle, a le droit d'aller au collège.

Evidemment les filles ont des relations complexes, elles s'aiment, s'admirent, se jalousent, elles s'éloignent l'une de l'autre puis se rapprochent. C'est le roman de l'amitié fusionnelle, du passage de l'enfance à l'adolescence, de l'accession au savoir. C'est une histoire sombre et réaliste de la vie, des humbles, les violences et les tensions d'un quartier de Naples, l'Italie du boom économique.

Voir les commentaires

1 2 > >>