Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #policiers suedois catégorie

La reine de la baltique

Viveca Sten

Viveca Sten

L’histoire :

Le corps d’un homme est rejeté sur une plage sur l’île de Sandhamn. Pour l’Inspecteur Thomas Andreasson, tout porte à croire qu’il s’agit d’une simple noyade. Accident ou suicide, telle est la question.

Quelques jours plus tard, c’est le corps de la cousine du mort qui est retrouvé dans une chambre d’une pension située sur l’ile. Existe-t-il un lien entre ces deux morts ?

Thomas, aidé par sa meilleure amie Nora Linde, va enquêter pour démêler le vrai du faux.

 

Mon avis :

Avec Viveca Sten, nous n’avons rien fait dans l’ordre. En effet, nous avons commencé par son 3ème roman. Ravies de notre découverte, nous avons entrepris de découvrir ses romans précédents.

La reine de la baltique est le tout premier roman de Viveca Sten, par lequel nous faisons donc officiellement connaissance avec Thomas et Nora.

Thomas, la quarantaine meurtrie par la mort tragique de sa fille et son divorce, doit enquêter sur un corps rejeté par la mer, laissant penser à un accident ou un suicide. Le travail le maintient dans un état d’occupation permanente qui l’empêche de penser à sa vie actuelle.

De son côté, Nora est en vacances sur l’île avec son mari et ses deux garçons. Une proposition d’évolution professionnelle lui est offerte mais cela va semer le chaos dans son couple quelque peu fragile, du fait principalement de la personnalité particulière de son mari.

Les intuitions et idées de Nora ont toujours été utiles à Thomas par le passé et cette enquête ne va nullement changer leurs habitudes.

Pour un premier roman policier, Viveca Sten a réussi à créer un duo très attachant sur fond de lieu paradisiaque, les descriptions des paysages n’étant pas sans rappeler celles effectuées par Camilla Läckberg dans ses propres romans. On s’y croirait presque.

Tout comme sa compatriote, Viveca Sten prend le parti de mélanger passé et présent pour tisser son intrigue, ce qui est du plus bel effet. Après tout, ne dit-on pas que le passé influence l’avenir et le futur ?

Pour un premier roman policier, le résultat est très satisfaisant et positif. Certains diront que son style d’écriture peut paraître simpliste et moins travaillé que des romanciers comme Mankell ou Läckberg. J’ai même lu des personnes se demandant si elle n’était pas « payée » par les agences de tourisme pour autant décrire l’île de Sandhamn.

Le premier roman de tout écrivain peut donner cette impression de simplicité dans l’écriture. Néanmoins, je trouve son écriture soignée et recherchée, son intrigue poussée et bien imaginée, sans oublier une justesse dans ses propos et des narrations bien choisies.

Quant à ses descriptions des paysages, il faut rappeler que Viveca Sten connait cette région depuis des années et a un amour fou pour ce coin. Tout comme Bussi adore écrire sur sa région, ou encore Läckberg et sa partie favorite de la Suède, l’auteure nous emmène en ballade dans des endroits magiques, qui ne peuvent que nous faire rêver.

A mon sens, et comme nous l’avons déjà écrit en commentant Les Nuits de la Saint Jean, Viveca Sten a sa place dans le club très fermé des écrivains nordiques à suivre et dont le succès ne peut que s’affirmer au fil de leurs écrits.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Du sang sur la baltique

Viveca Sten

Viveca Sten

Résumé :

Sur la petite île de Sandhamn, la mort a encore frappé. Secondé par l'avocate Nora Linde, l'inspecteur Thomas Andreasson se trouve plongé dans une enquête aussi complexe que délicate. Infidélités, corruption et scandales sont au cœur du deuxième roman à suspense de Viveca Sten, la nouvelle n°1 du polar suédois.

 

Mon avis :

Après avoir dévoré Les Nuits de la Saint Jean sur les conseils de ma fille, j'ai entamé avec plaisir la lecture de ce roman. Bon, je ne suis pas trop dans l'ordre mais, au final, je n'ai pas trop nagé à contre sens.

Oscar Juliander, avocat spécialiste dans l'administration des faillites est tué au départ d'une régate « Le Tour de Gotland » alors qu'il est à la barre de son superbe bateau, un Swan 601.

Ce meurtre commis pendant l'un des principaux évènements sportifs de la station balnéaire de l'île de Sandhamn, devant des centaines de spectateurs et participants, est le point de départ de l'histoire.

On est tout de suite entraîné dans l'enquête et on voit se reformer avec plaisir le duo Thomas Andreasson et Nora Linde. On retrouve aussi toute l'équipe de police. Thomas va devoir composer avec un milieu prêt à tout pour sauver les apparences, sous des sourires de façade.

Une bonne société pas du tout décidée à jouer le jeu.

Dans cette enquête délicate, la liste des suspects s'allonge. Nora comme d'habitude, participe activement à l'enquête, tout en menant une guerre contre Henrik son mari, à propos de la villa Brand, dont elle a héritée, et qu'il veut absolument lui faire vendre.

Au fur et à mesure des avancées de l'enquête, l'équipe s'aperçoit que la personnalité de l'avocat est plus complexe que prévu, et que ses activités les amènent dans des directions multiples. Ils avancent de surprises en découvertes.

Après les investigations et, les aveux du meurtrier, c'est la fin qui étonne, je ne m'attendais pas à cela, je vous laisse la découvrir.......

Après cette lecture plus que passionnante, je confirme véritablement que Viveca Sten mérite le surnom de "nouvelle Camilla Läckberg". Les fans du genre ne peuvent qu'être ravis à la lecture de ce roman.

Bonne lecture à tous.

 

Marjorie

Voir les commentaires

Les nuits de la Saint Jean

Viveca Sten

Viveca Sten

L'histoire:

Lina Rosén, une jeune adolescente, disparaît un soir sur l'île de Sandhamm. Malgré tous les efforts, les forces de police n'arrivent pas à la retrouver. Quelques mois plus tard, un morceau de corps humain est retrouvé enfoui sous la neige. Est-il possible qu'il s'agisse de Lina? L'inspecteur Thomas Andreasson est appelé pour reprendre son enquête. Que va-t-il découvrir?

Dans le même temps, Nora Linde, la meilleure amie de Thomas, est de retour sur l'ile avec ses deux enfants, après avoir découvert par hasard que son mari la trompait depuis longtemps. Quoi de mieux pour se ressourcer que sa maison de l'île et la présence de son meilleur ami. C'est son fils aîné, Adam, qui va découvrir le membre humain, entraînant ainsi Nora dans l'enquête aux côtés de Thomas.

Que cache cette disparition? Cela cache-t-il des secrets profondément enfouis?

Mon avis:

Un jour où j'attendais mon train qui n'arrivait pas (merci les grèves!!!) je tombe sur une affiche proclamant "Viveca Sten, la nouvelle Camilla Läckberg."

WHAT??? Une nouvelle elle???? Bon, je ne cache pas mon amour immodéré pour Camilla Läckberg, depuis son premier roman jusqu'au dompteur de lions, lu en très peu de temps, adoré et dévoré...

Je me suis dis qu'il ne fallait pas mourir idiote et voir si cela méritait vraiment qu'on la compare à elle. Je commence donc par Les Nuits de la Saint-Jean, qui est son 3ème roman. Oui oui, je sais, je ne fais pas dans l'ordre. J'avoue n'y avoir pas trop réfléchi avant mais, pas grave, j'assume.

Tout d'abord, l'intrigue se situe sur l'île de Sandhamm, qui existe réellement et se trouve dans la mer Baltique. C'est un petit port de pêcheur, peuplé d'environ une centaine d'âmes dans la morte saison, mais qui voit sa population s'agrandir dans les beaux jours du fait de la présence de liaisons maritimes avec Stockholm.

L'intrigue du roman se situe en hiver, par des températures en dessous de zéro et sous une couche importante de neige et de glace.

La description des paysages est à couper le souffler et j'en étais presque à sentir sur ma peau le froid mordant du vent d'hiver.

L'auteur a choisi d'entremêler des chapitres se situant au moment de l'intrigue et d'autres nous faisant remonter dans le passé, au début du 20ème siècle, partant ainsi du postulat, véridique, que le passé et le présent se mêlent, le premier influençant le second.

J'ai été emballée par les personnages, par les décors et par l'histoire.

J'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé de points négatifs. Je n'ai ressenti aucun moment de lassitude à sa lecture. Les personnages sont décrits de telle façon que cela nous permet de les visualiser facilement. J'ai eu un coup de coeur pour Thomas, policier tendre qui cache une grande souffrance, pour Nora, que la vie cruelle va faire basculer mais l'obligeant ainsi à voir la réalité en face ou encore pour Pernilla, victime aussi d'une vie cruelle et capricieuse.

L'intrigue nous tient en haleine jusqu'à la fin, ne nous laissant aucun répit et aucune envie d'arrêter notre lecture sans connaître le fin mot de l'histoire.

La plume de l'auteur, quant à elle, est sans défaut à mes yeux et j'avoue être pressée de lire ses tous premiers romans.

En résumé, oui, l'accroche ne mentait pas. Viveca Sten a tout de Camilla Läckberg. Leur style se ressemble, même dans la façon de mêler à ce point passé et présent. Viveca Sten compte une nouvelle fan et je vais m'atteler à découvrir ses autres romans.

Je conseille vivement cet auteur pour tous les fans du genre.

 

Marjorie

Voir les commentaires

LA LIONNE BLANCHE

LA LIONNE BLANCHE

Description : En Scanie, par un bel après-midi de 1992, Louise Akerblom, agent immobilier et jeune mère de famille disparaît dans des conditions mystérieuses. Pendant ce temps en Afrique du Sud, un groupe d'Afrikaners fanatiques prépare avec soin un attentat contre une importante figure politique. Quelques jours plus tard le corps de Louise, le front troué d'une balle, est repêché dans un puits. L'inspecteur Wallander et son équipe enquêtent. Mais le passé de la victime est limpide et les recherches piétinent. C'est alors que les policiers découvrent sur les lieux du crime le doigt tranché d'un homme noir. Y aurait-il un lien entre les deux affaires ? La suite ? Un télescopage vertigineux entre la réalité quotidienne de la province suédoise et la lutte politique sanglante qui se déchaîne au même moment à l'autre bout du monde. Or Wallander en sait peu sur l'Apartheid. Il n'est guère plus au fait de la situation internationale. Par exemple, il ignore la relation qui peut exister entre l'ex-KGB et les nationalistes blancs d'Afrique du Sud. Cette fois, ce n'est pas le sort de quelques individus qu'il a entre ses mains, c'est le destin d'une nation.

Mon avis : Henning Mankell, n'a pas écrit qu'un simple roman policier, mais un récit passionnant avec une partie historique concernant l'Afrique du Sud. Le prologue nous entraîne dans les méandres politiques et nous éclaire bien sur tous les dessous de ce pays et sur ces fameux "Boers" et leur influence pendant de longues années.

Une suédoise tranquille, sans histoires, disparaît près de chez elle, une ferme abandonnée explose, le doigt d'un homme noir est trouvé sur les lieux, ainsi qu'un émetteur sophistiqué. Pourquoi diable existerait-il un lien entre toutes ses affaires, nous sommes entraînés dans un chassé-croisé entre la Suède et l'Afrique du Sud à la fin de l'Apartheid.

Beaucoup d'action et de coups de théâtre. L'inspecteur Wallander est au premier plan de cette poursuite infernale, sa propre fille est enlevée. Ce roman est vraiment brillant, j'en recommande la lecture.

Voir les commentaires

Le dompteur de lions

Camilla Läckberg

Camilla Läckberg

L'histoire:

Une adolescente, Victoria, est renversée par une voiture en pleine forêt et est emmenée en urgence à l'hôpital. Cela faisait 4 mois qu'elle était portée disparue. Très vite, la police est informée de la situation et débarque en force aux urgences. Là, ils découvrent avec horreur les tortures subies par la jeune fille, on lui a enlevé les yeux, coupé la langue et percé les tympans. Aux vues de l'état de ses blessures, la jeune fille succombera.

Qui pouvait en vouloir autant à cette jeune fille pour lui faire subir ces horreurs. Sa disparition aurait-elle un lien avec celle de 4 autres jeunes filles?

Dans le même temps, Erica est en pleine préparation d'un nouveau roman basé sur l'histoire vraie de Laila, enfermée depuis plus de 20 ans pour le meurtre de son époux. Sur les lieux du crime, Louise, la fille du couple, était découverte enchaînée dans la cave et il a été démontré qu'elle avait subie des violences. Pour les besoins de son livre, Erica rencontre Laila en prison.

Ces deux histoires seraient-elles liées? Laila cacherait un lourd secret, Erica en est convaincue. Mais lequel?

Comme toujours, notre héroïne va enquêter pour comprendre ce qui lui échappe et aider son mari à trouver le coupable.

Mon avis:

Alors là, ouah. Je ne cache pas mon goût immodéré pour cette auteure. Je l'adore, je suis accro :-). Quand j'ai su qu'elle en sortait enfin un nouveau, je l'ai acheté le jour même, commencé le jour même et j'ai eu beaucoup de mal à pas le lire en une fois.

Le dompteur de lions est surement, à mon humble avis, l'une des meilleures histoires de Camilla Läckberg. Nous retrouvons avec plaisir Erica et Patrick, toujours en train de tenter de gérer leurs 3 enfants.

Rien à redire de la plume de l'écrivain. Elle est toujours aussi fluide et agréable à lire. Le suspens nous tient en haleine jusqu'aux dernières pages.

L'histoire est bien ficelée et nous vibrons avec les personnages. Comme toujours, nous retrouvons le style habituel d'une succession de paragraphes, nous emmenant tantôt dans le présent, tantôt dans le passé, stoppant la narration au moment crucial qui nous donne envie de dévorer les pages pour savoir le fin mot de l'histoire.

Les fan de l'auteur seront ravis de ce nouvel opus des aventures d'Erica et de Patrick.

Avec une bonne histoire, une intrigue accrocheuse et un rythme soutenu, le Dompteur de Lions ravira les fans du genre.

A lire sans modération.

Bonne lecture :-D

 

Marjorie

Voir les commentaires

Millenium 4

David Lagercrantz

David Lagercrantz

Petit résumé:

Lisbeth, petit génie de l'informatique, réussit à s'introduire dans le système informatique de la NSA, ce qui ne plait pas à tout le monde. Mais, au delà d'un simple piratage, l'on se rend compte qu'un message est laissé pour permettre de comprendre ce que notre hacker cherche. Bizarre.

Dans le même temps, un génie de l'informatique, Frans Balder, est assassiné chez lui sous les yeux de son fils autiste, August.

Cet homme venait de quitter brusquement son entreprise américaine pour rentrer en urgence chez lui en Suède. Le nom de Balder est bizarrement au coeur de nombreuses discussions à la NSA.

Y a t-il un lien entre l'intrusion informatique et la mort de cet homme?

Juste avant sa mort, Balder avait appelé Mikael Blomkvist, journaliste renommé au magazine MILLENIUM, pour lui faire des révélations.

Devant tant de mystères, notre journaliste vedette part en quête de vérité, épaulé à sa façon par Lisbeth.

Mon avis:

Fan de la trilogie d'origine, j'ai mis du temps avant de lire ce roman. Millenium c'est Stieg Larson, pas David Lagercrantz, surtout connu en France pour son livre sur Zlatan.

Néanmoins, un bon fan de roman tenant un blog se doit de lire ce qui défraie la chronique. Me voilà donc débutant timidement ce roman. Et là!!!!! Ben ouah.

J'ai eu beaucoup de mal à quitter mon livre quand il le fallait.

L'histoire tient la route, nous retrouvons avec joie nos personnages préférés, comme Lisbeth ou l'inspecteur Bublanski. L'écriture est fluide et nous sommes tenus en haleine jusqu'à la fin, fin qui augure par ailleurs de bonnes choses. Mais, chut, je ne dis rien de plus.

En conclusion, ce tome 4 est une bonne suite à notre trilogie initiale, qui au passage ne nous offre pas de scènes gores, comme celles présentes dans les premiers romans.

Chapeau bas à l'auteur pour sa réussite littéraire.

 

Marjorie

Voir les commentaires

LE RETOUR DU PROFESSEUR DE DANSE

Henning Mankell

Henning Mankell

Décembre 1945. Dans l'Allemagne vaincue, un passager solitaire descend d'un avion militaire britannique et se rend à la prison de Hameln. Là, il procède à la pendaison de criminels de guerre nazis. Mais l'un d'eux a échappé à son sort. Octobre 1999, dans le nord de la Suède, Herbert Molin, un policier à la retraite, est torturé à mort. Dans sa maison isolée, les empreintes sur le parquet semblent indiquer que le tueur a esquissé un tango sanglant avec sa victime. Au même moment, à l'autre bout de la Suède, le jeune policier Stefan Lindman apprend deux mauvaises nouvelles : il a un cancer et son ancien collègue a été assassiné. Pour tromper son angoisse, il décide de partir dans le Härjedalen et d'enquêter lui-même sur ce meurtre. Or, les ombres d'un passé très noir se sont réveillées. Elles ont frappé. Elles vont frapper encore et encore. Stefan a peur. Mais il est jeune, malade. Il ignore combien de temps il lui reste à vivre. Il n'a rien à perdre.

Mon avis : Pour les amateurs de Henning Mankell. Ce n'est pas un livre de sa série "Commissaire Wallander" mais comme d'habitude un beau récit, belle écriture, une part belle à l'histoire car on se promène entre 1943 en Suède et en Allemagne, à 1999 en Suède. Des crimes atroces sont commis au nom du national-socialisme. L'enquête de la police locale assistée de Stephan Lindman entraîné bien malgré lui dans cette sombre histoire, dans une nature sauvage et inhospitalière. Le suspens est soutenu, l'analyse psychologique toujours aussi fouillée dans un style alerte et enlevé, du pur Henning Mankell.

On suit Stephan Lindman dans son enquête sur le meurtre d'Herbert Molin son ancien collègue, mais surtout au fur et à mesure des avancées de l'histoire on découvre comment en 1999 les opinions politiques concernant le national-socialisme sont toujours d'actualité y compris dans la propre famille de Stephan Lindman.

A découvrir.......

Voir les commentaires